Test des pneus Hutchinson Fusion 5

Copyright : Sylvain Pigeau www.velochannel.com.com; Tous droits réservés. Copie et utilisations interdites sans l'accord de l'auteur.

Nouvelle référence ?

Le lancement d’un nouveau pneu haut de gamme est toujours un événement, tant ce domaine reste un casse-tête pour le pratiquant pointilleux. Rendement, résistance à la crevaison, grip ou confort ? Et s’il n’était plus nécessaire de choisir ? C’est l’objectif du Hutchinson Fusion 5, version Performance, que nous avons testé sur 1300 km pour vous donner un premier avis.

Ça bouge du côté des pneumatiques ! Vittoria, Hutchinson et bientôt Michelin lancent des nouveaux pneus, forts de nouveaux mélanges de gomme, avec pour objectif plus ou moins avoué de concurrencer le fameux Continental Grand Prix 4000 S II, l’une des références chez les coureurs et cyclosportifs pour son compromis entre rendement, adhérence et durabilité. C’est d’ailleurs la cible chez Hutchinson, qui décline son Fusion 5 en trois versions : le Fusion 5 Galactik, léger et typé haute compétition, le Fusion 5 Performance, avec une gomme un peu plus épaisse, et le Fusion 5 All Season, encore plus résistant et plus adhérent. Ces pneus sont disponibles en 23, 25 et 28 mm de section (pour le Performance et le All Season) et même en Tubeless. Un boyau Fusion 5 est également disponible. Avec la dénomination 5, Hutchinson nous refait le coup de Cannondale avec le Caad 10 et le Caad 12 : le Fusion 4 n’a jamais vu le jour, comme pour montrer l’énorme étape franchie entre le Fusion 3, connu depuis plusieurs années, et donc ce nouveau pneu.

Copyright : Sylvain Pigeau www.velochannel.com.com; Tous droits réservés. Copie et utilisations interdites sans l'accord de l'auteur.

Une nouvelle gomme

À l’origine du Fusion 5, il y a donc une nouvelle gomme, appelée HDF>5, censée obtenir les meilleurs résultats dans les cinq domaines clés de la performance d’un pneumatique : le rendement, le grip, la durabilité, la résistance à la crevaison et enfin le confort. Le Fusion 5 Performance bénéficie de la gomme HDF>5.2 d’une épaisseur de 1,2 mm, associée à un renfort en Kevlar, sur une carcasse en 127 TPI. À titre de comparaison, le Fusion 5 Galactik dispose d’une gomme de 0,8 mm d’épaisseur, et le All Season d’une gomme de 1,6 mm. Une différence d’épaisseur qui influe sur le poids des trois modèles, mais aussi sur leur durabilité en fonction des conditions extérieures, et bien sûr sur la résistance à la crevaison. Pesé à 215 g en 25 mm de section, le Performance que nous avons testé est donc celui qui présente le meilleur compromis, au sein d’une gamme se présentant déjà comme excellemment polyvalente. Surface slick et chevrons espacés (sans doute plus pour rassurer l’utilisateur qu’autre chose) forment l’enveloppe de ce pneu tout noir, également disponible en noir/gris et noir/rouge pour ceux qui veulent l’accommoder avec leur vélo. Testé en cette fin d’hiver sur tous les types de revêtement et aussi bien sur le sec que sur le mouillé, en ville et en campagne en bord de mer, nous avons dû le cantonner à des températures entre 1 et 10°, là où des pneus spécifiques comme les Continental Grand Prix 4 Seasons excellent à titre de comparaison. Monté sur des roues Mavic Aksium avec une jante de 22 mm de large au niveau de la bande de freinage, il a été mesuré en réalité avec une section entre 26 et 26,5 mm (pneu avant/pneu arrière) au lieu des 25 mm annoncés. En fonction des cadres et des étriers de freins, ça peut être vraiment juste en cas de passage sur des routes sales et souillées. Cela pourrait même se révéler handicapant en plein été, avec des gravillons et du goudron fondu, qui pourrait venir se coincer entre le sommet du pneu et l’étrier, vous bloquer en plein élan, voire marquer très fortement le pneu. C’est un élément à ne pas négliger au moment de choisir des pneus avec une section trop importante.

test-pneu-hutchinson-fusion-5-velo-route-3

Très bon rendement

Il en est de même au moment d’évoquer la pression de gonflage, puisqu’un pneu large a tendance à flotter un peu latéralement en danseuse ou lors des relances énergiques s’il est sous gonflé. C’est donc plutôt à 8 bars, malgré notre poids léger, que le Fusion 5 Performance se montre le plus intéressant, car il ne déstabilise pas l’équilibre du vélo, quels que soient l’appui latéral ou la prise d’angle. La filtration des vibrations reste correcte malgré la pression de gonflage, supérieure en tout cas au Continental Grand Prix 4 Seasons avec lequel nous roulions juste avant. Le rendement s’avère d’excellent niveau, que ce soit en relances, où le pneu se montre nerveux, ou sur de bonnes portions roulantes. Le grip est rassurant, même sur des routes mouillées et froides. La section incite à prendre de l’angle, et jamais nous n’avons eu à nous faire peur avec des décrochages sur des bandes blanches ou en prenant des ronds-points (souvent en dévers, et du mauvais côté). Pourtant, quelques fins de sorties en ville sous la pluie froide et avec beaucoup de circulation sont parfois épiques ! C’est donc un pneu avec lequel nous nous lancerions sans problème dans une course en peloton sans craindre l’averse. La bande de roulement est très peu marquée après 1300 km, ce qui laisse présager d’une durabilité bien supérieure aux références actuelles en termes de rendement et d’adhérence, comme le Specialized Turbo S-Works par exemple. La résistance à la crevaison a par contre été mise à mal avec une perçure après seulement 70 km, à cause d’un silex bien pointu. Nous n’avons plus déploré de crevaison par la suite, malgré la pluie et une semaine en bord de mer, avec beaucoup de vent et du sable sur le bord des routes. Au final, nous pouvons dire que le Fusion 5 Performance a bien fait un bond énorme au niveau du rendement et de l’adhérence par rapport au Fusion 3, et qu’il en est sans doute de même au niveau de la durabilité. Ce nouveau pneu s’inscrit bien parmi les nouvelles références dans le domaine et devrait connaître un franc succès parmi les coureurs et cyclosportifs qui recherchent un modèle rassurant et polyvalent, même si le prix de vente de 45 € environ n’en fait pas un modèle des plus abordables.

Copyright : Sylvain Pigeau www.velochannel.com.com; Tous droits réservés. Copie et utilisations interdites sans l'accord de l'auteur.

HUTCHINSON FUSION 5 PERFORMANCE

Copyright : Sylvain Pigeau www.velochannel.com.com; Tous droits réservés. Copie et utilisations interdites sans l'accord de l'auteur.

Construction : Carcasse 127 TPI, nouvelle gomme Hutchinson HDF>5.2, avec renfort Kevlar
Tailles : 700 x 23, 700 x 25, 700 x 28 en version pneu ou Tubeless
Poids : 215 g en 700 x 25
3 coloris : noir, noir/gris, noir/rouge
Prix public : 45 €

Voir également :

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.