Siège pour les 10-18 mois dans une remorque Thüle

assise bébé pour remorque vélo Thüle

Pour transporter de jeunes enfants dans ses remorques, la marque Thüle a prévu un hamac pour les enfants de 1 à 10 mois – essai consultable ici -, ainsi qu’un support d’assise pour les 6-18 mois.

C’est ce dernier que nous utilisons depuis les dix mois de notre cobaye (agé de 15 mois au moment d’écrire ces lignes). Très simple, cet ajout est constitué de deux parties. L’installation se fait en quelques gestes : il faut intégrer l’assise dans les trois sangles de la banquette, et fixer l’appuie-tête avec ses bandes velcro derrière les sangles cousues dans l’habitacle. Un coup d’oeil à la notice, on vérifie que tout tient en place, et c’est parti.

assise enfant Thule remorque

De forte épaisseur, L’assise à proprement parler constitue un dossier qui compense la petitesse du passager, afin que les genoux dépassent de la banquette. Une bande matelassée revient entre les jambes pour guider la boucle centrale, et deux autres font le tour du bassin avec les sangles du maintien latéral. L’appuie-tête vient compenser le vide créé derrière la tête par la surépaisseur de l’assise.

Il nous a paru inévitable de consacrer un peu de temps au réglage de toutes les longueurs de sangles pour un maintien confortable ET efficace de l’enfant. Correct, ce maintien est encore perfectible même si, le passager prenant de la corpulence, tout s’améliore. Tant que l’enfant est en-dessous d’une certaine taille (correspondant à 10kgs environ), il n’y a pas de soutien des membres inférieurs. Ils pendent et tirent sur le bassin, ce qui n’est pas recommandé. Pour supprimer cette contrainte, ne pas hésiter à placer une couverture pliée ou un coussin sous les pieds de l’enfant pour lui soulager les hanches.

L’appuie-tête, s’il n’offre aucun maintien particulier, empêche les mouvements vers l’arrière, protégeant ainsi la nuque. Il est de plus parfaitement compatible avec le port du casque.

position de l'enfant après une piste en montée

A l’usage, le confort se révèle plus qu’acceptable : l’enfant s’endort très facilement. Ceci est vrai sur route et même ailleurs. Sur 8 kilomètres de piste forestière agrémentée de quelques pierres et racines, la passagère babille dans la montée, et s’endort dans la descente pourtant plus agitée…

enfant endormie malgré les secousses

On voit bien que l’enfant s’est décalée sur sa gauche, car une fois endormie, elle est restée sans réaction dans les cahots des derniers kilomètres. C’est visiblement sans incidence sur son confort, et de toute façon sans conséquence sur son maintien ni sa sécurité. Ce décalage un peu caricatural ici n’est bien sûr jamais aussi prononcé en cas d’endormissement sur le bitume.

L’état de la remorque ne trahit absolument pas les quelques mille kilomètres parcourus. Qu’il s’agisse de l’équipement intérieur, du textile de la cellule ou des organes de roulement, aucun élément ne montre de signe de fatigue. Les divers jeux de fonctionnement n’ont pris aucune ampleur, et cette Corsaire semble prête à emmener encore du monde pendant longtemps. Que ce soit pour une utilisation à l’année ou pour de gros kilométrages ponctuels, cet attelage reste une valeur sûre.

assise Thüle bouclée à vide

Pour conclure, lisez et relisez la notice, faites des essais, vérifiez souvent vos réglages, et vous traînerez longtemps votre remorque Thüle et son(ses) petit(s) passager(s).

Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *