Comparatif pneus route – 2e partie

Pneu_S-Works_Specialized_jante_Zipp

Le grand comparatif des pneus (2e partie)

Suite de notre grand comparatif des pneus, après la première partie où nous expliquons nos protocoles, et que vous pouvez lire ici : www.velochannel.com/Comparatif pneus route – 1ére partie avec des données chiffrées concernant le confort, la pression de gonflage et l’influence des chambres à air.

Pour rappel, la liste des pneus comparés :

  • Continental GP 4000 S II en 23 mm (210 g/55 €*)
  • Continental GP 4000 S II en 25 mm (218 g/55 €*)
  • Continental GP TT Ltd en 23 mm (178 g/ 60 €*)
  • Continental GP GT en 25 mm (264 g/ 40 €*)
  • Specialized Turbo S-Works en 24 mm (212 g/ 45 €*)
  • Zipp Tangente Speed en 25 mm (186 g/68 €*)
  • Vredestein Fortezza Senso All Weather en 23 mm (227 g/ 46 €*)

*Prix publics conseillés

La section

23, 24 et 25 mm sont les sections de pneus que nous avons testés. Mais en réalité cette perception de la section dépend aussi de la jante sur laquelle ils sont montés. Avec des jantes larges comme celles des Zipp 202 Firecrest, un pneu est plus « ouvert » que sur une jante fine. Le comportement d’un pneu large y est aussi optimisé, notamment en termes d’aérodynamisme. A l’inverse, un pneu de 25 sur une jante fine peut modifier le comportement du vélo en relances, en raison d’une forme ronde et qui se déforme plus facilement latéralement en cas de sous gonflage. Nos mesures sur jantes Zipp montrent quelques différences par rapport à la théorie.

  • Continental GP 4000 S II en 23 mm -> 23 mm
  • Continental GP 4000 S II en 25 mm -> 25 mm
  • Continental GP TT Ltd en 23 mm -> 23 mm
  • Continental GP GT en 25 mm -> 23,5 mm
  • Specialized Turbo S-Works en 24 mm -> 25 mm
  • Zipp Tangente Speed en 25 mm -> 23 mm
  • Vredestein Fortezza Senso All Weather en 23 mm -> 23 mm

Pneu_Zipp_mesure_pied_coulisse

Le confort

Les pneus sont comparés sur la même portion de route granuleuse (sur 200 m), avec le même vélo, la même position sur la selle et sur le cintre, avec la même pression de gonflage (8 bars), et à la même vitesse de 30 km/h, grâce à un capteur de vibrations. Les chiffres sont donnés en m/s² (amplitude des vibrations en mètre par seconde au carré), et plus ils sont bas, plus les pneus amortissent les vibrations.

Continental GP GT : 15,1 m/s²
Continental GP 4000 S II 23 : 15 m/s²
Specialized Turbo S-Works : 14,9 m/s²
Continental GP 4000 S II 25 : 14,7 m/s²
Vredestein Fortezza Senso All Weather : 14,5 m/s²
Zipp Tangente Speed : 14,2 m/s²
Continental GP TT Ltd : 14 m/s²

On constate peu de différence entre nos protagonistes avec la même pression de gonflage. Les deux paires de pneus les plus légers s’en sortent logiquement le mieux, compte tenu de la souplesse de leurs flancs. Cela dit, ces deux modèles font en réalité 23 mm de section, tout comme le Vredestein, et ce sont pourtant les trois pneus les plus confortables. Entre les sections de 23 et de 25 mm du GP 4000 S II, on remarque un très léger avantage pour le 25, mais pas vraiment déterminant avec une jante comme la Zipp 202.

La pression de gonflage

Évidemment, tant que nous y étions, autant vérifier l’influence de la pression de gonflage sur le confort, avec les pneus référence, à savoir les GP 4000 S II en 23. Après un nouveau passage avec 8 bars, nous avons renouvelé le test avec 7 bars, puis avec 6 bars (pour un cycliste de 57 kg).

Pression8 bars7 bars6 bars
Continental GP 4000 S II 23 mm15 m/s²13,5 m/s²10,4 m/s²

 

Aucune discussion possible dans le domaine du confort : avec 7 bars, le GP 4000 S II 23 est plus confortable que le meilleur des autres pneus à 8 bars. Et c’est encore plus flagrant à 6 bars ! Néanmoins, le comportement du vélo est modifié lorsqu’on baisse la pression : si une pression plus basse est manifestement un avantage en termes d’absorption des vibrations et en termes de motricité sur les revêtements granuleux (le vélo saute moins), il est également de moins en moins précis dans les trajectoires, et de moins en moins nerveux en danseuse et dans les relances, avec une sensation de flottement désagréable pour un usage sportif. Et encore le GP 4000 S II dispose-t-il de flancs relativement raides, alors que les GP TT, Zipp Tangente ou Specialized Turbo S-Works et leurs flancs souples donnent franchement l’impression d’avoir une roue arrière crevée.

Rendement et pression

Toujours avec le GP 4000 S II, nous avons comparé le rendement avec des pressions de 8, 7 et 6 bars sur les deux côtes qui nous servent de terrain de test. Le revêtement y est relativement bon, avec quelques raccords de bitume seulement. Les mesures ont été faites le même jour, à la suite, avec les mêmes conditions climatiques.

Bosse 7,3% 8 bars7 bars6 bars
4000 S II 23 mm4’10’’275 watts4’11’’276 watts4’14’’274 watts
Écart+1’’+1 w+4’’-1 w
Bosse 4,4% 8 bars7 bars6 bars
4000 S II 23 mm4’00’’274 watts4’00’’275 watts4’04’’276 watts
Écart+0’’+1 w+4’’+2 w

 

Pas d’écart significatif entre 8 et 7 bars, même si les sensations avec 1 bar en moins par rapport à notre pression habituelle sont un peu gênantes, surtout en danseuse. Nous n’en voudrions pas pour courir. Par contre, à 6 bars, le pneu perd en rendement sur les deux côtes du parcours, malgré notre poids léger.

Les chambres à air

Nous avons testé les trois types de chambre à air en Butyl que l’on trouve dans le commerce : les basiques Continental à 112 g, les Superlight Bontrager à 67 g et les Supersonic Continental à 50 g. La différence de poids est impressionnante pour un tel accessoire (de 45 à 62 g par roue). Les chambres à air en Latex, compte tenu de leurs caractéristiques sont d’expérience très performantes (pour un poids de 75 g environ), mais sont incompatibles avec des jantes carbone, en raison du risque d’explosion dû à l’échauffement de la bande de freinage. Pneus GP 4000 S II 23 mm et pression de 8 bars pour les tests.

Bosse 7,3% Continental BasiqueBontrager SuperlightContinental Supersonic
4000 S II 23 mm4’05’’284 watts4’03’’283 watts4’02’’285 watts
Écart-2’’-1 w-3’’+1 w
Bosse 4,4% Continental BasiqueBontrager SuperlightContinental Supersonic
4000 S II 23 mm3’52’’280 watts3’50’’279 watts3’50’’278 watts
Écart-2’’-1 w-2’’-2 w

Écart faible entre les différents types de chambres à air avec les mêmes pneus, mais suffisant pour notre part pour adopter au moins les Bontrager Superlight, même si les Supersonic apportent encore un plus en termes de sensations à la relance.

> 1ére partie : Comparatif pneus route – 1ére partie

> La suite en troisième et dernière partie : Comparatif pneus route – 3e partie 

Route_Islande_bitume

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.