TREK 2019 : nouveau Gravel Checkpoint (1ére partie)

Checkpoint, le Gravel selon TREK

TREK présente le Checkpoint, un premier «vrai» Gravel dans la gamme du constructeur américain, découverte de ce nouveau venu avec ce premier article présentant son architecture et les différents modèles disponibles.  

Par Yannick Oven – Photos : VELOCHANNEL.COM et TREK/Sam Needham

Même si certains modèles actuels de la gamme TREK peuvent prétendre à une utilisation Gravel sous certaines conditions, aucun modèle spécifique dédié à cette pratique n’existe réellement, les Boone, Crockett, Domane, 920 et 520 ayant des compétences limitées – voire très limitées – dans le domaine (pour rappel, Boone et Crockett = cyclocross, Domane = route confort, 920 et 520 = Touring/Adventure). Le Checkpoint efface les anfractuosités de la gamme du constructeur américain avec un produit purement Gravel, entendez pour rouler vite et loin sur des pistes caillouteuses.

Si le Gravel aujourd’hui se cherche encore et explore de multiples orientations, non sans rappeler les premières années du VTT – mais aussi les divergences plus récentes entre 26, 27.5 et 29 pouces – TREK se rattache à l’essence même de la discipline avec un objectif de performance prononcé, la vitesse pure en premier lieu. Et c’est très bien car là est le principal intérêt du Gravel par rapport à des machines plus orientées confort ou/et voyage ou encore pilotage. Et pour rouler vite sur des surfaces non goudronnées, il faut un vélo capable de transmettre les efforts du cycliste au sol avec une grande efficacité, ce qui passe par de la rigidité et une géométrie adaptée, mais aussi une bonne capacité à gommer les irrégularités pour obtenir une bonne adhérence et du rendement. Sur certains châssis, en particulier certains cadres en carbone, cela passe par la monte d’enveloppes larges, en diamètre 700C ou plus souvent 650B mais force est de constater que l’augmentation de la largeur de pneus se fait au détriment de la vitesse.

Ainsi TREK a conçu son Checkpoint pour être utilisé avec des pneumatiques allant de 28 à 45 mm de large, en roues de 700 uniquement. Et la gamme présentée de façon synthétisée en fin d’article se compose de 7 vélos tous montés d’origine en 700×35 tandis que le 700×40 est devenu la norme aujourd’hui. TREK affirme ainsi sa vision du Gravel, une certaine polyvalence mais les bases essentielles sont respectées.

Conception

Pour autant le Checkpoint ne limite pas trop son domaine d’application, sa conception permettant comme on l’a dit de monter des sections pneumatiques plus larges pour gagner en confort et en comportement sur des surfaces difficiles. Mais ce n’est pas tout puisque l’on retrouve le fameux concept maison IsoSpeed (sur la version carbone uniquement) présent sur plusieurs autres modèles de la gamme (Boone, Domane, Madone, Procaliber SL). Ce découpleur existe sous plusieurs formes, ici sa conception est directement reprise du Boone (le cyclocross haut de gamme de la marque) tout comme le tube de selle comme nous l’a confié son concepteur. La comparaison avec le Boone s’arrête là – ajoutons tout de même qu’ils disposent d’empattements très proches – car le Checkpoint n’est nullement un dérivé du Boone, en atteste de nombreux points différents en termes de géométrie et de conception. Plus de place au niveau des passages de pneus, boite de pédalier plus basse, douille de direction plus haute et la possibilité de régler la longueur des bases de 425 à 440 mm, le but étant ici de gagner en confort en allongeant les bases. Pour ce faire, le concept maison Stranglehold – présent sur d’autres vélos de la gamme – est employé.

Multiples perçages :

Des trous partout ! On peut donc monter des garde-boue à tringles, des porte-bagages arrière et avant et 4 porte-bidons ! Mais ce n’est pas tout, une petite sacoche de cadre sur l’avant du tube supérieur au niveau de la direction, et il est intéressant de constater que l’on dispose de 3 trous pour certaines accroches porte-bidon, l’intérêt étant de choisir leur positionnement en fonction de l’emplacement utilisé par d’autres sacoches de cadres, les spécialistes du «Bikepacking» apprécieront particulièrement. A noter la trappe pour loger des composants transmission électrique Shimano Di2.

Exemples de configuration ci-dessous. A noter également la présence d’une protection couvrant la partie basse du tube diagonal et une partie des bases (photo ci-dessus).

La version carbone dispose d’une base droite abaissée, une astuce utilisée également par d’autres constructeurs permettant d’offrir suffisamment de dégagement pour le pneu et la transmission, en particulier si utilisation d’un mono-plateau pour cette dernière. Appliqué au Checkpoint, cette conception permet aussi de conserver le format de boite de pédalier large (BB90) intégrant les roulements propre à Trek, sensé apporter davantage de rigidité.

L’aluminium :

Le Checkpoint ALR, plus accessible en tarif est plus simple en conception. Pas de système IsoSpeed, pas de base rabaissée, boite de pédalier Pressfit standard, plots de fixation porte-bagage et garde-boue arrières moins discrets, mais il offre autant de possibilités de montage d’équipement. Géométrie similaire, axes de roues traversants (diamètre 12 mm) et Stranglehold également mais pas de tige de selle intégrée.

Poids constructeur :

– Cadre Checkpoint SL : 1240 g (taille 56)
– Fourche Checkpoint SL : 470 g

– Cadre Checkpoint ALR : 1570 g (taille 56)
– Fourche Checkpoint ALR : 600 g

La gamme

2 versions carbone dont l’une est également déclinée en modèle spécifique dame, autour du cadre OCLV 500 et 2 versions aluminium autour du cadre Alpha 300 toutes deux existant en déclinaison femme. Il est également possible d’obtenir le Checkpoint en kit cadre, 1999 € pour le Checkpoint SL, 899 € pour le Checkpoint ALR.

En ce qui concerne les vélos complets, les montages d’origine ont tous pour points communs des transmissions full Shimano double en braquets 50/34 dents – cassette 11/34 dents, des freins à disques Shimano hydrauliques et des pneus Schwalbe G-One Allround en 700×35 mm.


Checkpoint SL 6

Groupe : Shimano Ultegra Disc
Roues : Bontrager Paradigm Comp Tubeless Ready, pneus Schwalbe G-One Allround Tubeless Easy
Coloris : unique noir mat
Tailles : 49, 52, 54, 56, 58, 61 cm
Poids constructeur : 8,94 Kg
Prix public : 3799 


Checkpoint SL 5 et Checkpoint SL 5 dame

Groupe : Shimano 105/RS505
Roues : Bontrager Tubeless Ready, pneus Schwalbe G-One Allround Tubeless Easy
Coloris : gris (homme) et blanc era (dame)
Tailles : 49, 52, 54, 56, 58, 61 cm hommes et 49, 52, 54, 56 cm dames
Poids constructeur : 9,60 Kg
Prix public : 2999 


Checkpoint ALR 5 et Checkpoint ALR 5 dame

Groupe : Shimano 105/RS505
Roues : Bontrager Tubeless Ready, pneus Schwalbe G-One Allround
Coloris : gris charbon (homme) et vert anglais (dame)
Tailles : 49, 52, 54, 56, 58, 61 cm hommes et 49, 52, 54, 56 cm dames
Poids constructeur : 9,88 Kg
Prix public : 1999 


Checkpoint ALR 4 et Checkpoint ALR 4 WSD dame

Groupe : Shimano Tiagra/RS405
Roues : Bontrager Tubeless Ready, pneus Schwalbe G-One Allround
Coloris : noir mat (homme) et bleu royal (dame)
Tailles : 49, 52, 54, 56, 58, 61 cm hommes et 49, 52, 54, 56 cm dames
Poids constructeur : 10,12 Kg
Prix public : 1599 

Tous les différents modèles TREK Checkpoint, inclus les kits cadre, sont dès à présent disponibles en magasin.
La suite en seconde partie avec nos premières impressions sur le Checkpoint SL6 que nous avons pu rouler le temps d’un week-end en Italie lors de la Strade Bianche Gran Fondo : >> TREK 2019 : 1er essai du Checkpoint SL6

> Autres infos Allroad : www.velochannel.com/Allroad
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.