Test de l’Argon 18 E119 Tri+

L’efficacité pure

Pour lutter contre le temps tout en ne tenant pas compte des règles UCI, l’Argon 18 E119 Tri + se présente comme plus aérodynamique que toutes les références actuelles dans le domaine. Un vélo très efficace destiné au triathlon, sur courtes ou longues distances, qui préserve un certain confort. Mais le prix du kit cadre est très élevé.

Avec l’E119 Tri+, Argon 18 propose un vélo spécifique pour le triathlon, qui ne répond donc pas au cahier des charges imposé par le règlement UCI. Le résultat est spectaculaire en termes de rendement et de performance, mais aussi pour son côté pratique comme nous le verrons plus loin. Comparativement au modèle E118 Next – utilisé par les cyclistes professionnels de l’équipe Astana sur les courses UCI – l’E119 Tri+ serait 14 % plus aérodynamique, et 300 g plus léger pour le seul cadre. Plutôt que de chercher à améliorer la traînée aérodynamique avec un vent strictement de face (ce qui est très rare), la marque canadienne revendique une efficacité redoutable sous des angles de 5 à 20°, une situation bien plus conforme à la réalité du terrain. Rappelons les chiffres clés de l’aérodynamique :

  • sur le plat, 70 à 80 % des frottements proviennent de la résistance de l’air
  • à 45 km/h, 75 % de la résistance de l’air proviennent du cycliste et de sa position
  • à 45 km/h, 25 %de la résistance de l’air proviennent du vélo complet, dont 17% pour le cadre et l’équipement et 8 % pour les roues seules.

Pour gagner en efficacité, la priorité est donc de travailler sur la position (ce que permet un cadre bien conçu, même si l’Argon 18 n’est proposé qu’en quatre tailles), puis sur l’aérodynamique du cadre, et enfin sur les roues. Avec un angle de vent de 5 à 20°, la traînée aéro peut même dans certains cas être transformée en traînée négative, c’est-à-dire qu’elle agit un peu comme la voile d’un bateau, permettant ainsi de participer à la propulsion du vélo.

C’est fort de ces recherches en CFD (résolution des équations de la mécanique des fluides) qu’Argon 18 a conçu l’E119 Tri+, un kit cadre sans compromis.  Cette réalisation passe par des formes et proportions étudiées, un stratifié de carbone très haut de gamme pour une rigidité et un poids optimisés, un dispositif de freinage parfaitement intégré (en plus d’être relativement simple à régler et qui offre une puissance suffisante), un poste de pilotage qui offre plus de 30 possibilités de personnalisation, un dégagement entre les roues et le cadre et la fourche optimisé pour les pneus de 25 mm de section (afin de ne pas oublier la notion de confort), et des options de transport pour l’hydratation, le ravitaillement ou les outils bien incorporés au design du vélo.

Tubes optimisés

Les tubes du cadre sont particulièrement massifs, avec une énorme jonction entre les tubes supérieur et diagonal, dont une douille de direction dans le prolongement, qui interdit les braquages complets. Sans conséquence sur la route, mais il faut y penser dans le cas de voyages fréquents avec le vélo, puisqu’il est par exemple impossible de rentrer le vélo dans le coffre d’une voiture ou dans un housse classique en tournant simplement le guidon. Le tube de selle est aussi large que le tube diagonal, et la jonction au niveau du boîtier de pédalier est là aussi large et haute. Situés très bas sur le triangle arrière, les haubans disposent d’un décrochage pour le placement de l’étrier.

Freins intégrés

Recouvert d’un carénage, le frein avant paraît d’une simplicité désarmante : un câble en provenance de la douille de direction, qui chemine à l’endroit du profil de la douille, vient actionner un tirage central, qui actionne deux branches reliées par une came. C’est efficace car la pression sur les branches est parfaitement répartie, mais surtout plus léger que la plupart des étriers haut de gamme du marché. Le frein arrière est positionné directement sur les haubans surbaissés, pour un minimum de traînée aérodynamique. Un ingénieux système de came rotative permet le fonctionnement de l’étrier dans cette position inhabituelle par rapport au tirage du câble. Là aussi, l’étrier est recouvert d’un carénage en son sommet pour faciliter le passage de l’air, et en bas pour protéger des salissures.

Efficace mais confortable

L’E 119 Tri + se distingue par les multiples possibilités de réglages du poste de pilotage et par la selle choisie par l’importateur France, qui s’est montrée excellente en termes de confort, de calage et de soutien en position basse. L’E 119 Tri+ est léger par rapport à d’autres vélos de la catégorie, ce qui se manifeste surtout par des relances facilitées. La position spécifique qu’il induit, sa rigidité d’ensemble et la priorité donnée à la stabilité en font un vélo un peu difficile à manier. Il faut quelques centaines de kilomètres pour s’habituer au vélo. On se rend compte ensuite qu’il capable de passer partout, dès lors qu’on l’emmène en enroulant du braquet sur le couple, plutôt qu’en adoptant un coup de pédale nerveux et tout en relances. Les deux roues restent toujours dans la même trace, mais la boîte de pédalier semble un peu plus flexible. Une fois le comportement bien assimilé, ce vélo se révèle d’ailleurs plus aérodynamique et confortable que réellement raide. Il s’emmène bien sur des parcours vallonnés, toujours avec une cadence de pédalage optimale. La cassette 11-23 de notre vélo d’essai est d’ailleurs très agréable pour ce type d’effort. Sur de longues distances il s’emmène à bonne allure de croisière, dans un relatif confort, grâce à ses qualités aérodynamiques et à la position parfaitement adaptée qu’il permet. L’E 119 Tri+ enchaîne les kilomètres rapidement tout en s’avérant relativement tolérant. Idéal pour conserver des forces avant la transition suivante. En dehors du prix du kit cadre (car il faut ensuite équiper le vélo), l’Argon 18 dispose de nombreux atouts pour que vous puissiez remplir vos objectifs.

Transport intégré

L’Argon 18 E 119 Tri+ est aussi conçu pour intégrer des options de transport, bien utiles dans le cas d’une participation à un Ironman par exemple. Sur l’arrière de la tige de selle (qui se règle en recul avec une plage de +/- 28 mm par rapport à sa position centrale, avec un angle de tube de selle spécifique pour le triathlon de 78°), un rail peut recevoir une boîte Tailwind et des fixations de porte-bidons. Sur le tube diagonal, le Cookie Jar reçoit barres, gels ou outils, de manière totalement intégrée, aussi bien sur le plan aéro que sur le plan esthétique. Le poste de pilotage, totalement réglable au niveau des prolongateurs (de même que l’orientation des accoudoirs) peut aussi recevoir une boîte de transport supplémentaire.

Pour quel usage ?

L’E 119 Tri+ est un vélo spécialement étudié pour les efforts en solo, et très efficace sur de longues distances car il permet d’entretenir une bonne vitesse de croisière tout en économisant de l’énergie. Il supporte les dénivellations, à la condition d’adopter un rythme régulier. Il n’est pas autorisé sur les épreuves FFC, UFOLEP ou FSGT, ni même sur les triathlons avec drafting. C’est un kit cadre surtout prévu pour les épreuves de longues distances.

ARGON 18 E 119 TRI+

Les + : aérodynamique, options de transport, confort, poids
Les – : prix du kit cadre, manque de maniabilité

Cadre : stratifié de carbone 8004 HM
Fourche : carbone E119
Cockpit : carbon AHB 7006
Freins : intégrés
Tige de selle : carbone ASP 7600
4 tailles : XS, S, M, L

Poids du cadre : 1200 g (données constructeur)
Montage du vélo de test : dérailleurs Vision Metron, leviers Vision Trimax TT, pédalier Vision Trimax Carbon TT, roues Vision Metron 40, cassette Vision Metron, boyaux Continental GP 4000 SII, selle Prologo Zero Tri Pas

Poids du vélo de test : 7,95 kg sans pédales, en taille M

Prix public : 4990 € (kit cadre avec cadre, fourche, freins, tige de selle et poste de pilotage)

Voir également :

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.