PIVOT présente le Trail 429, découverte et 1er essai

PIVOT Cycles lève le voile sur son nouveau châssis orienté Trail, le Trail 429 qui vient remplacer le Mach 429 Trail. Un vélo nouveau qui s’inspire du Mach 5.5 et du Switchblade mais avec moins de débattement, présentation et première évaluation.

Par Yannick Oven – Photos : VELOCHANNEL.COM, Pivot Cycles (studio) et Olivier Beart (action)

Le Mach 429 Trail laisse la place au Trail 429 après 3 années de bons et loyaux services. Plus qu’une simple évolution, le Trail 429 diffère en plusieurs points par rapport à son prédécesseur avec au premier coup d’oeil un cadre qui adopte des formes plus droites que le Mach 429 Trail avec la disparition des courbures sur les tubes de selle et horizontal. Mais c’est bien évidement sur le plan technique que l’on relève les changements les plus importants avec des points particuliers propres à la philosophie Pivot comme par exemple une volonté d’avoir un niveau de rigidité le plus important possible.

Le plus gros du travail se situe sur le triangle arrière qui gagne en rigidité et compacité. Techniquement, outre une légère augmentation du débattement de 116 à 120 mm, on passe du standard Boost 148 mm au Super Boost 157 mm, une dimension créée par la marque américaine en 2016 et qui devrait en principe devenir plus courante dans le futur. Cet élargissement permet d’écarter encore davantage l’espacement des flasques du moyeu et de gagner ainsi en rigidité, un gain estimé par Pivot à 30% par rapport au Boost. Sur la partie avant du triangle, on écarte un peu plus également au niveau des biellettes, 1 pouce (25,4 mm) plus large et un tube de selle en conséquence plus imposant. Mais la valeur la plus spectaculaire est la longueur des bases qui descend à 430 mm seulement, soit 13,2 mm de moins que le Mach 429 Trail. Pivot reste évidement fidèle au système de suspension DW Link dont l’optimisation du positionnement des points de pivot permet de combiner les vertus «Anti Squat» du concept de Dave Weagle avec un focus «Active Braking» voulu par Chris Cocalis, fondateur de Pivot Cycles. En d’autres termes, on efface les effets négatifs parasites du freinage et du pédalage sur l’action de la suspension qui travaille ainsi uniquement par rapport au terrain, pas d’effets secondaires de remontée ou d’affaissement de la suspension lorsque l’on freine ou que l’on pédale.

Si les bases sont plus courtes, l’empattement augmente (autour de 3 centimètres selon les tailles de cadre) avec tube supérieur et Reach plus importants et un angle de direction qui se couche légèrement plus en passant de 67,5 à 67,3° avec une fourche de 130 mm. Le Pivot Trail 429 est compatible 27.5 + et la marque recommande dans ce cas la monte d’une coupelle de direction basse rehaussée (comme sur les autres Pivot compatibles 27.5+) de 17 mm fournie en plus avec chaque vélo ou kit cadre, ce qui modifie quelque peu la géométrie avec notamment un angle de direction encore plus agressif de 66,7°. En montage 29 pouces, on est sur du «Zero Stack» avec donc une coupelle intégrée. Concernant les formats de roue puisqu’on en parle, on peut monter des enveloppes allant jusqu’à 29 x 2.60 et 27.5 x 3.00, le montage d’origine étant en 29 x 2.40.

La boite de pédalier monte quasi d’un centimètre en passant de 335 à 343 mm (348 mm en 27.5+), les tubes de selle sont plus courts et une taille additionnelle XS s’ajoute aux 4 autres habituelles, Pivot permet ainsi à quasiment tous les gabarits de rouler sur le Trail 429 grâce à ces 5 tailles, la marque annonce que le vélo est utilisable par des pilotes mesurant entre 1m55 et 2m04 et chaque taille dispose d’un emplacement porte-bidon.

En termes de construction, Pivot reste fidèle à ses valeurs, du haut de gamme avec un seul niveau de qualité de carbone assemblé selon le process maison «Hollow Core Internal Molding», c’est à dire que le carbone est – comme pour la majorité des marques actuelles – compacté dans le moule grâce à un second moule négatif en matière plastique qui va ensuite disparaitre par fusion après cuisson. Plusieurs techniques existent autour de ce procédé, Pivot ayant néanmoins son propre processus afin d’éliminer tout résidu intérieur et garantir une parfaite application du carbone. Le poids final du cadre est annoncé à 2,9 Kg en taille M avec amortisseur Fox DPS. A noter que le Trail 429 est le premier Pivot à utiliser un amortisseur format métrique, sur lequel on retrouve le petit accessoire permettant de régler le SAG dans une fenêtre de réglage entre Race et Trail.

Contrairement au modèle précédent, gaine de dérailleur et durite de frein passent en interne avec des ports démontables pour faciliter le passage et assurer un bon maintien (pas de gaines qui bougent et claquent dans le cadre). Le Trail 429 n’est pas compatible avec les transmissions double, mono-plateau obligatoire donc et la possibilité de monter une transmission mécanique ou électrique grâce à une trappe positionnée sous le tube de selle pour passer la batterie.

On the trail

Une petite sortie de quelques heures démarrant aux portes des bureaux du distributeur français, la forêt domaniale de Montmorency ne se situant qu’à quelques coups de pédales de là. Ce n’est pas la montagne et le terrain n’est pas spécialement agressif mais on y trouve une multitude de sentiers plus ou moins ludiques selon les secteurs et des parties cassantes faites de bosses courtes et raides et de petites descentes ravinées et sinueuses, ce qui offre un terrain de jeu intéressant à 20 km de la capitale seulement. Dans ces conditions, le Trail 429 se montre surdimensionné mais on peut tout de même se faire une première idée du potentiel de la machine. Une très bonne monte pneumatique d’origine, Maxxis Rekon EXO 3C à l’arrière, Minion  DHR II EXO 3C à l’avant, tous deux en 29×2.40 ce qui permet de se sentier en confiance dès les premières descentes où le Trail 429 se montre très stable avec des suspensions très efficaces. On bouscule un peu le vélo dans les courbes, la vivacité de l’ensemble est impressionnante, c’est surtout l’arrière qui se montre très réactif avec un placement précis et aisé, on n’hésite pas à jouer du frein pour dériver et positionner l’arrière où l’on veut en quelques fractions de secondes sans pour autant se mettre en péril. Il est également très facile de lever et de déplacer la roue motrice dans les secteurs lents et techniques mais c’est vraiment à haute vitesse que l’on prend toute la mesure des capacités du Trail 429 qui offre un haut niveau de dynamisme et de sécurité. Sur les parties roulantes et en montée, on apprécie la facilité de roulage et la motricité. Pivot présente son Trail 429 comme un tout en un, un vélo capable d’oeuvrer sur des parcours XC à Enduro avec un niveau d’accélération digne d’un VTT de XC. C’est quelque peu exagéré, un 100 mm XCO reste bien plus dynamique mais le Trail 429 est capable de rouler à bonne allure sur des terrains comportant de multiples ascensions, mieux vaut cependant monter au train que de chercher à tout dynamiter et y laisser des plumes pour un résultat pas forcément correspondant aux attentes. Bref, c’est un vélo de Trail actuel, à savoir capable de monter mais surtout de descendre extrêmement vite avec une efficacité redoutable autour d’un comportement très joueur. Le plaisir est immense et surtout facile d’accès car le Trail 429 se laisse volontiers brusquer mais reste très sain, il pardonnera d’ailleurs assez facilement en cas d’excès d’optimisme. Il nous manque un essai sur un sol plus accidenté pour se faire une idée plus précise sur ce nouveau Pivot mais ces premiers tours de roues se sont montrés prometteurs.

La gamme

Un seul cadre comme on l’a indiqué précédemment mais une multitude de montages possibles avec 3 niveaux de gamme – Race, Pro et Team – qui offrent des Trail 429 en SRAM GX à XX1 Eagle, en Shimano SLX/Deore XT à XTR. On peut également opter pour l’option amortisseur Fox DPX2 (facturée 150 Euros) et il est possible de choisir les roues carbone en lieu et place des aluminium DT Swiss ou Sun Ringlé d’origine selon le niveau de gamme. Les tarifs sont compris entre 5799 et 9999 Euros pour les vélos complets, un module cadre/amortisseur/fourche/amortisseur existe également pour les inconditionnels du montage à la carte mais il est encore difficile de trouver des roues arrières compatibles, DT Swiss et Industry Nine étant pour l’instant les seuls fabricants proposant du Super Boost en moyeu arrière. Questions coloris, du mat foncé en bleu ou rouge. Dernier point, Pivot a 10 ans d’existence et c’est également désormais la durée de garantie appliquée sur le Trail 429 (5 années auparavant).  

Contact : www.mohawkscycles.fr

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.