Premier essai de la transmission Campagnolo 12 vitesses !

Le dépôt d’un brevet par Campagnolo a alimenté les spéculations sur la toile à la fin du mois de mars…Précurseur dans le genre, la prestigieuse marque de Vicenza dévoile son nouveau 12 vitesses. Le 12 vitesses Campa est décliné sur les groupes Super Record et Record, en freins à étriers classiques ou à disques, et prolonge la tradition de la transmission à double plateaux… Tour d’horizon et premier essai sur la route d’une révolution à 12 pignons.  

Photos : @Campagnolo – DR

Après le lancement de ses freins à disques H11 l’an dernier, Campagnolo frappe un grand coup en 2018 avec la campagne « Movement 12 » annonçant l’arrivée d’une nouvelle transmission 12 vitesses. Le constructeur italien, maître dans l’art d’innover et d’être le premier dans l’histoire de l’industrie, présente quatre nouveaux groupes, Super Record et Record, avec des composants au design et à la conception retravaillés, et fonctionnant avec une nouvelle cassette comportant 12 pignons.

Proposée dans des versions à freins à étriers classiques ou à disques, la transmission 12 vitesses conserve la philosophie d’un double plateau, en changement de vitesses mécanique tout d’abord avant l’arrivée d’une version Super Record EPS à l’automne prochain.

La cassette 12V

Campagnolo intègre une nouveau pignon dans le même espace qu’une cassette 11 vitesses. De même largeur et compatible avec les corps de cassette actuels et la largeur des cadres d’aujourd’hui, la nouvelle cassette 12 vitesses dispose de pignons plus fins, et est proposée en deux versions : 11-29 ou 11-32, avec des dentures indépendantes jusqu’au 7ème pignon. L’ajout d’un 12ème pignon est permis par la réduction de l’espace entre les dentures et en jouant sur leur largeur de celles-ci. La manœuvre permet de gommer l’écart (84 cm) entre le 5ème et le 6ème pignon sur une cassette 11 Vitesses. La cassette dispose de trois triplettes en acier monolithic pour apporter un maximum de rigidité sur les dentures les plus grosses. Et elle bénéficie d’un traitement technique et chimique pour augmenter sa durée de vie. Les entretoises sont en aluminium usiné. Poids : 266g.

Le Pédalier

Le changement de design du pédalier est notable également et Campagnolo s’appuie sur sa technologie de carbone avancée et un nouveau dessin lissé, plus aérodynamique, à quatre branches. Le pédalier est conçu avec un nouveau layup de carbone et une finition carbone unidirectionnel. Campagnolo avance une rigidité structurelle améliorée grâce à un matériau de support placé sur le plus grand plateau.

Au standard PressFit BB86 ou BB30, le pédalier est doté d’une conception à 8 vis, avec un diamètre de cercle optimisé pour assurer le positionnement parfait pour chaque plateau indépendant. Il est disponible en trois configurations : 50/34, 52/36 et 53/39, et proposé dans quatre longueurs de manivelles : 165, 170, 172.5, 175mm. Le Q Factor, l’écart entre les manivelles, est de 145,5mm et le pédalier est conçu avec un axe Ultra torque en titane (en acier inoxydable pour la version Record) et des roulements Cult Ceramic. Le pédalier bénéficie d’un procédé d’anodisation dure développé en interne qui participe à renforcer l’intégrité et la longévité du composant. Poids : 618g pour Super Record, 710g le Record

Poignées Ergopower

Campa poursuit sa philosophie « un levier, une action ». Déjà excellentes dans leur confort en mains, les poignées Ergopower bénéficient d’une ergonomie encore améliorée et plus aboutie, avec un nouveau design des cocottes. Le dessin du levier de frein a été poussé suivant le principe d’une double courbe. Le levier qui permet de monter les dents s’agrandit et vient s’intégrer dans le levier de frein en suivant parfaitement ses lignes.

Le changement de vitesses situé au niveau du pouce s’élargit également. La conception interne de la manette a été retravaillée avec des nouveaux câbles et un boitier qui réduisent le frottement. L’objectif du nouvel Ergopower est d’offrir le changement de vitesse le plus doux jamais réalisé par Campagnolo et nécessitant le moins d’effort possible pour le cycliste. Enfin, les leviers de freins sont ajustables grâce à un système de réglage de l’inclinaison, pour jouer sur la sensibilité du freinage. Poids : Super Record : 339g / Record : 363g.

Dérailleur avant

Dans la lignée des dérailleurs Campagnolo Rev11 +, le dérailleur avant subit une refonte avec une conception nouvelle. Le design affiné de la cage et la conception intérieure ont été optimisés pour favoriser l’angle de trajectoire, l’engagement du plateau et les croisements.

Dans le but de proposer le changement de vitesse le plus fluide, rapide et réactif possible. Une double position de la bride du câble permet l’adaptation de la position du câble pour répondre à des besoins spécifiques sur différents types de cadres et l’utilisation de pneus de 32mm. Poids : Super Record : 79g / Record : 81g.

Dérailleur arrière

Le dérailleur arrière est repensé lui aussi avec un corps supérieur en technopolymère Ultra-Light renforcé de fibres de carbone Long Strand UD qui permet de limiter le poids tout en offrant un haut niveau de résistance et de rigidité. Il s’appuie sur la 3D Embrace Technology afin de se déplacer selon une trajectoire qui suit au mieux les pignons, que ce soit latéralement et verticalement. La position avancée du galet supérieur pour fonctionner au plus près de chaque pignon et ses dents plus longues l’assurent d’accrocher un maximum de dents, et permet au dérailleur de conserver un haut niveau de résistance, même sur les dentures les plus grandes.

Et ce, indépendamment du plateau engagé. Le galet inférieur dispose lui de dents plus arrondies. À noter que le dérailleur arrière est doté des galets plus larges que les classiques (12 dents) et la courbe de trajectoire a été optimisée pour répondre aux cassettes 11-29 et 11-32. Un dérailleur unique avec une chape de 72,5mm convient aux deux cassettes 11-29 et 11-32 en offrant le même niveau de performance. La largeur de la chape s’amincit aussi et l’écart entre celle-ci et les rayons est amélioré. 181 g sur la balance en Super Record, ce qui correspond à 3g près au 11 vitesses (216g pour le Record). En montage Standard ou Direct qui permet un dérailleur arrière en compatibilité avec tous les cadres.

Étriers

Standard ou Direct Mount, les étriers de freins disposent d’un nouveau design aérodynamique. Ils sont présentés avec des contours adoucis et une forme globale plus cohérente avec les cadres aérodynamiques. Compatibles avec les pneus de 28mm de large, ils sont prévus pour fonctionner avec les jantes de c17 et c19, et ils intègrent un système de fixation et de réglage indépendant des patins de freins. Le mouvement et le travail des leviers est révisé pour favoriser la souplesse et la modularité. Poids : 298g Super Record / 317g Record.

Chaîne

La nouvelle chaîne 12 vitesses est plus fine et plus légère, et présentée comme s’enclenchant plus rapidement et avec la même durabilité que la précédente à 11 vitesses.

La version freins à disques

Les manettes H11 dévoilées l’an passé sont revisitées pour fonctionner avec les nouveaux composants 12 vitesses. Les nouvelles poignées sont 8mm plus haute que les manettes classiques.

L’ergonomie est améliorée avec une nouvelle forme de leviers de freins, pensée pour optimiser l’accès aux freins pour toutes les formes de mains. Le levier de vitesse est plus large et orienté vers l’extérieur pour être facile à trouver, et s’intègre comme sur la version à freinage traditionnel dans le levier de freins. Le levier du pouce présente lui aussi une nouvelle forme. La manette reste ajustable à l’aide d’une clé Allen et au système de réglage AMS entrevue l’an passé sur les manettes H11 qui permet toujours d’ajuster la performance des freins et la course du freinage. Comme sur les manettes à freinage classique, Campagnolo poursuit son principe : une seule action sur les leviers permet de descendre cinq vitesses ou de monter de trois au maximum. Les manettes disposent enfin de nouveaux câbles et boîtiers à très faible friction, présentés comme facilitant le passage à la vitesse supérieure et nécessitant moins de force. Poids d’une manette Ergopower DB : 362g Super Record / 363g Record.

Les étriers de freins à disques sont disponibles en format 160mm et 140mm, compatibles avec tous les cadres Flat Mount (composition possible : 160/160mm ou 160/140mm). L’étrier DB Campagnolo s’appuie sur un système de montage sans adaptateur, à deux vis uniquement.

On retrouve aussi en interne les éléments convaincants dévoilés sur le freinage à disques en 2017 : pistons de 22mm, une construction en résine phenolic et l’ingénieux ressort interne magnétique qui permet aux plaquettes en résine organique très résistante à la chaleur et montée sur une structure en acier, de conserver un écart de 0,4mm. Les disques (poids : 99g le disque) adoptent toujours le principe des bords arrondis pour renforcer la sécurité. Poids : 115g l’étrier.

Un premier tour « Sensazionale » !

On n’en attendait pas moins du constructeur italien, mais le premier tour avec ce nouveau 12 Vitesses offre la sensation d’une transmission remarquable : douce, fluide, efficace. Les poignées Ergopower des précédentes versions séduisaient déjà par une forme idéale et une prise en main royale sur la vague entre la paume et l’intérieur du pouce. La nouvelle manette s’approche de la perfection, ultra-confortable et suivant le dessin de la main quelle que soit la position choisie : une merveille à agripper dans toutes les postures ! La transmission se veut rapide, très réactive, offrant des changements de vitesses souples et donnant la sensation d’une extrême fluidité dans le pédalage. En ce sens, les dérailleurs avant et arrière répondent aux sollicitations des manettes Ergopower avec une efficacité excellente. L’ajout du 12ème pignon gomme notamment « le trou » dans le développement que l’on percevait sur une cassette de 11 et offrent l’impression de disposer de rapports idéalement étalonnés. Et on profite de la capacité du nouveau Campagnolo 12 Vitesses à accepter les croisements pour placer sa chaîne sur le rapport le mieux adapté sans se soucier de bruits ou frottements et conserver sa cadence. Couplé avec les pistes de freinage AC3 développées sur les roues BORA (avec des « vagues » striées sur la bande), le freinage à patins offre une parfaite puissance et réactivité (au moins sous une météo sèche comme pour cet essai). Et le freinage à disque est dans la continuité de celui découvert l’an dernier : le meilleur sur le marché, sans frottements gênant apparent et en tout cas celui qui conserve les meilleures propriétés à supporter les variations de chaleur et offrir un niveau de performance toujours optimal et sécurisant. Et la réalisation et l’esthétisme des pièces est toujours somptueux et classieux, dans la continuité des créations historiques de la société italienne.

Mise sur le marché et disponibilités

Côté disponibilité, les groupes Super Record et Record 12 Vitesses mécaniques en freinage à disques ou freins sur jantes sont annoncés sur le marché à partir des mois de Juin et Juillet 2018. Coté poids, il faut compter 2 041g le groupe Super Record, contre 2 213g en version Record. Et pour les poids de la version à disques, comptez 2 323g pour un Super Record et 2 453 g pour un Record. Une version Super Record EPS va également être commercialisée à partir d’octobre 2018. En attente du calcul des prix des groupes complets pour le marché européen que vous nous communiquerons très prochainement, les prix indicatifs pour le marche US sont les suivants : Super Record 12 Disc Brake : $3,600 / Super Record 12 Jante : $3,195 / Record 12 Disc Brake : $2,750 / Record 12 Jante : $2,175.

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

7 commentaires sur “Premier essai de la transmission Campagnolo 12 vitesses !”

  1. Bonjour,
    Je roule en Campagnolo depuis 1972,j’avais acheté un velo Colnago en colombus 6/10eme aciaio,aux cycles Garatonni à Bordighera(Italia),maintenant à bientôt 78ans je roule toujours Campagnolo 11vitesses super record mecanique,avec un cadre Time Carbone VXRS Ulteam Worldstar,acheté neuf à l’équipe Europecar,j’ai un peu modifié l’ensemble,Pedalier THM Clavicula 172,5,freins TRP en magnesium forgé,potence Extralite,Cintre carbone New-Ultimate,roues Campagnolo Hyperon Ultra à pneus,poids de l’ensemble:6,5 kg ,ayant été tourneur-ajusteur au début de ma vie professionnelle,je monte tous me velos depuis une cinquantaine d’années,avec bien entendu tout l’outillage approprié.
    Petit courreur amateur,j’ai participé entre autres à de nombreuses cyclosportives tant en France qu’en Italie,la plus prestigieuse est sans aucun doute »La Fausto Coppi »avec le parcours mytique(Cuneo/Cuneo) Par les cols de Vars,Agnel,et Madalena,245Kms et 4500mètres de dénivellée,en 1987 à 48 ans,j’ai terminé 317ème au scratch sur 2500 courreurs au départ,ceci restera un de mes meilleurs souvenirs cycliste.
    Pour ce qui concerne la nouveau Groupe Campagnolo 12 vitesses,je vous fait tout mes compliments,pour la qualité et le look de vos produits,Continuez comme cela,si tout va bien j’envisage de retourner alla fiera del ciclismo a Milano,pour admirer à nouveau vos produits.
    Salutations sportives.
    Cordialement.
    Jean Frbezar

  2. Très beau groupe en effet. La problématique du 12v semblait très complexe alors que finalement la solution technique trouvée semble être toute « bête ».

  3. J’ai en tout cas lu l’an passé, dans un journal papier spécialisé vélo, un article s’inquiétant beaucoup des bruits grandissants de la venue des transmissions 12 vitesses. L’auteur suggérait en particulier de profiter au moins dans cette perspective du nouvel entraxe de 140 mm nécessité par le freinage à disque, supposant qu’il était difficilement concevable de créer une transmission 12 vitesse dans la largeur usuelle du 11 vitesse. Heureusement, Campagnolo vient de relever ce défi, qui demande à être confirmé dans ses choix techniques et donc de fiabilité/résistance en conditions de course. Il semble ceci dit que la marque a pris toutes les précautions nécessaires pour garantir un résultat irréprochable.
    Pourquoi s’inquiéter de l’augmentation de largeur qui aurait pu survenir en rajoutant un rapport ? Parce que le « parapluie » de la roue arrière, soit l’inclinaison réellement réalisable des rayons entre le moyeux et la jante est déjà foncièrement médiocre, les rayons présentant un angle faible exigeant une forte tension côté roue libre, alors que ceux de droite sont plus inclinés et bien moins soumis à ces contraintes. Les fabricants de roues s’efforcent donc de répondre à ce problème avec par exemple un profil de jante asymétrique, ou même en créant une roue arrière à 11 vitesses à la géométrie revue et conçue pour la largeur des cadres de 140 mm d’entraxe arrière. De fait, n’aurait-il pas été tentant, possible ou pertinent de créer une transmission 12 vitesses en profitant de l’entraxe de 140 mm des cadres à freinage disque, de manière à redonner plus d’angle aux rayons côté cassette ?
    Merci pour l’article sur cette nouvelle transmission ; il est amusant de constater que chaque journaliste, avec ses mots et sa compréhension du discours commercial de présentation, nous en apprend un peu plus sur un point ou un autre. Pourtant, je n’ai encore lu nulle part présenter la comparaison du poids des groupes 11 et 12 vitesses, info dont je me régale toujours. Non que 50 grammes de plus sur nos vélos d’exception actuels aient une réelle importance, surtout là où il sont placés, mais le fait que Campagnolo semble ne rien en dire me dérange. Ah et aussi, cet été paraît bien loin quand on pensait changer de vélo tout prochainement 😉

  4. 2ème paragraphe —– les rayons présentant un angle faible exigeant une forte tension côté roue libre, alors que ceux de droite sont plus inclinés et bien moins soumis à ces contraintes. Je voulais évidemment parler des rayons de gauche, le modérateur corrigera peut-être ou voudra bien, comme le lecteur, m’en excuser.

  5. je suis client campa depuis 40 ans mais depuis les 2 dernieres generations je suis decus mon derailleur arriere se deregle constamment je suis oblige sans arret de le regler pratiquement apres deux ou trois sorties en mecanique l’electrique d’apres le mecano de mon cycle fonctionne mieux mais je ne supporte pas ces boitiers a accrocher sous la potence j’attends de voir si ils vont enfin cacher ou supprimer ces verrues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.