Le Di2 dans la boue du cyclo-cross mondial

lettes shimano dans le désordre

Avec le groupe Dura-Ace Di2 Disc, Shimano équipe nombre de montures vues sur la manche de la Coupe du monde de cyclo-cross qui se déroulait le samedi 25 novembre à Zeven, en Allemagne. Nous avons pu voir combien les machines et les hommes souffrent dans ces conditions… Mais la dernière version du Dura-Ace Di2 ne semble pas s’émouvoir de conditions assez éloignées de la route, sa destination première.

Photos : Wouter Roosenboom / Pro Cycle Shots et VeloChannel

herbe et boue sur un autocollant Shimano

Cinquième sur neuf, cette manche voit s’affronter les Juniors et les Espoirs avant le déjeuner, puis les Dames à 13h30, et les Elites à 15h00. Quelques degrés à peine au-dessus de zéro, du brouillard le matin, puis un brin de soleil avant la tombée de la nuit… Pas de pluie, mais un petit vent désagréable. Telles sont les conditions hivernales dans le nord de l’Europe, terrain de jeu favori du cyclo-cross mondial.

Avec de l’herbe détrempée omniprésente, des dévers fourbes, et quelques flaques de boue à la limite de l’abject, tous les ingrédients sont réunis pour une belle course. C’est une manche de Coupe du monde, et pourtant l’esprit demeure enjoué, quasi familial. La difficulté de la discipline a fait le tri : concurrents ou spectateurs, tous ceux qui viennent sont des passionnés.

Sanne Cant, cyclo-cross à Zeven 2017-2018

Avant la course, c’est de la concentration, un échauffement soigné, et une vérification méticuleuse des vélos. Car une fois le départ donné, le coureur et sa monture en bavent non-stop pendant une heure.

épreuve des dames à Zeven Cyclo-cross mondial

passage très boueux

Wout Van Aert

chute collective cyclo-cross

boue sur le visage d'un concurrent

Le cyclo-cross, c’est ça : une météo ingrate, des épreuves courtes (donc sans répit), dans une promiscuité sale… Toute cette boue sur les vélos et sur les visages, c’est dur pour le mental et le matériel. Pour un concurrent comme pour un dérailleur, finir, c’est déjà une victoire.

Pour les marques, c’est à la fois un laboratoire et une épreuve du feu…

dérailleur arrière Dura Ace

Shimano a revu son groupe haut de gamme pour la route. Le nouveau millésime, et est déjà bien représenté sur cette épreuve. Nous avons déjà pu le décrire en détail lors de notre essai en janvier 2017. Mais en cyclo-cross, il est autrement malmené. La transmission va fonctionner dans la boue pendant une heure, avec la chaîne tendue à toc quand le vélo n’est pas secoué, porté, cogné, ramassé… Laissons les concurrents en parler, puisqu’ils ont pu le prendre en main depuis la fin de l’été.

Toon Aerts, troisième à Zeven, Coupe du Monde de Cyclo-cross

Le Belge Toon Aerts, arrivé troisième sur cette manche, explique : « Le nouveau dérailleur arrière est plus étroit, il prend moins de place sur le vélo. Du coup, il est moins vulnérable en cas de frottement entre concurrents, ou même en cas de chute. Un net progrès a également été réalisé sur les commandes, qui sont plus petites tout en offrant de meilleures sensations. Les leviers de frein sont plus résistants, et les boutons disposent d’un clic plus net, pour plus de précision. C’est surtout avec des gants, même un peu épais, que ces modifications s’apprécient le plus. Finis les changements de vitesse intempestifs. Quant aux pédales XTR, jamais aucun problème, au chaussage comme au déchaussage. »

Mathieu van der Poel / photo Wouter Roosenboom

Très sollicité, le Néerlandais Mathieu Van Der Poel prendra le temps d’exprimer la même satisfaction, ajoutant que le contact et les échanges avec la marque sont toujours faciles et rapides.

longue poursuite d'un concurrent par Steve Chainel

Steve Chainel, premier français, arrivé vingtième, tient à préciser :

« Nous, on fait confiance à Shimano (sauf cintre, assise et roues, des Max-Wheel, ndlr). Pourquoi ? Parce que c’est fiable. Et puis, derrière les coureurs qui se battent pour le podium, beaucoup de concurrents sont dans des performances proches. Du coup, on cherche à faire la différence avec les composants. On lutte toute l’année pour être au top physiquement, il ne faut pas gâcher ce travail, il faut le meilleur matériel. Toute demi-seconde est bonne à prendre, parce que tour après tour, ça peut conditionner une voire deux places de mieux. »

Il insiste sur l’amélioration du feed-back des commandes sous les gants, car il souffre vite du froid aux mains. La possibilité de programmer en les personnalisant les fonctions des manettes de commande des dérailleurs lui permet de changer de pignon sans relâcher sa prise sur le cintre lors des sprints ou des relances : il peut piloter son dérailleur arrière en gardant les mains sur les cocottes, utiliser le côté droit pour descendre les vitesses, et le gauche pour les monter, le changement de plateau s’effectuant grâce au Synchroshift. Le feeling des freins, plus ferme, il apprécie aussi, car des commandes trop sensibles sont presque un handicap pour un dosage fin du pilotage, surtout avec des doigts engourdis.

commanes Shimano dura Ace Di2 2018

Pas obtus pour un sou, il sait que les concurrents restent en embuscade, et garde un oeil sur ce que font les autres, Sram par exemple, qui creuse la piste du monoplateau.

éclaboussures de cyclo-cross sur fond de bannières Shimano

Les louanges sur Shimano seraient presque excessives… Mais on sait bien que depuis des années, ces célèbres composants ont instauré une norme de sérieux et de fiabilité qui profite aux utilisateurs. Le lancement d’un produit n’est jamais précipité, et les faux pas sont rares.

Et on connait les limites, sortes de contraintes 2.0, inhérentes au débarquement de l’électronique sur la mécanique autrefois simple d’un vélo. Une maintenance improvisée désormais impossible, un diagnostic parfois difficile… Comme ce cas concret à Zeven : suite à une chute sans gravité lors d’un échauffement sur route le matin même, le dérailleur arrière Dura-Ace d’un concurrent émet un bruit électrique fort à chaque changement de pignon, sans altération de sa vitesse de fonctionnement ni aucun dommage visible. Mais rouler ainsi lors de la course de l’après-midi, c’est prendre le risque de vider trop vite la batterie si un dommage interne surcharge l’effort du moteur… Le dérailleur sera changé pour la course de l’après-midi. Mais pouvait-il en être autrement?

nettoyage frein avant au jet

Hormis les chutes, le Di2 se contente d’un simple nettoyage et d’une recharge de sa batterie pour se jeter sur la manche suivante. Le cyclo-cross a abandonné sans regret les câbles et les gaines…

traces de roues dans la boue

L’avant-dernière manche de cette Coupe du monde de cyclo-cross se déroulera le 21 janvier 2018 à Nommay, non loin de Montbéliard, dans le Doubs. Avis aux amateurs…

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.