Nouveauté

Un nouveau Lapierre Pulsium à l’occasion de Paris-Roubaix

Le Lapierre Pulsium utilisé par les coureurs de la FDJ sur les pavés du Nord évolue sur plusieurs points, de manière à allier confort et performances. 

Paris-Roubaix qui aura lieu ce dimanche 9 avril sera une nouvelle fois l’occasion de découvrir des nouvelles montures qui préfigurent de ce que pourront être les gammes 2018, notamment dans le domaine du cyclosport. En effet, les pros qui vont s’affronter sur les pavés du Nord ont au moins sur cette épreuve un objectif commun avec les cyclosportifs ou les rouleurs au long cours, celui de disposer d’un vélo à la fois performant et confortable.

Développé en collaboration avec les coureurs de la FDJ, le Pulsium reprend les codes esthétiques du Xelius SL, duquel il se distingue par sa géométrie typée Endurance. Cela sous-entend un tube supérieur plus court, une douille de direction plus haute, et un empattement un peu plus long. Néanmoins, Lapierre a modifié le déport de fourche, afin de conservé un caractère agile au vélo. Ce nouveau modèle conserve sa technologie brevetée SAT avec une bague élastomère absorbante qui en se comprimant autorise une légère flexion entre le tube de selle et le tube supérieur. Résultats : plus de vibrations absorbées, et une meilleure motricité.

La rigidité latérale a été améliorée grâce à une disposition optimale des différentes couches de carbone et des tubes surdimensionnés au niveau de la douille de direction et du boitier de pédalier, afin d’optimiser le transfert de puissance lors du pédalage. Lapierre annonce +40% de rigidité au niveau du boîtier, +20% au niveau de la douille de direction, +25% au niveau des bases arrière, par rapport au précédent Pulsium.

Autre nouveauté : la technologie brevetée TDT (Trap Door Technology) qui place la batterie Di2 dans le cadre au niveau du boîtier de pédalier, et accessible par un cache de protection. C’est non seulement facile d’accès, mais cela permet également de baisser le centre de gravité du vélo.

A noter que comme la majorité des coureurs visant un résultat sur l’Enfer du Nord, Arnaud Demare et ses coéquipiers rouleront bien sur des freins à patins sur jante lors de Paris-Roubaix.

> Autres infos route : www.velochannel.com/Route
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *