Essai

Test du cuissard VTT ASSOS T.rallyShorts _S7

nwm-essai-cuissard-assos-vtt-cape-epic

Le premier cuissard spécifique VTT de la marque suisse

La marque suisse a présenté en 2014 (collection 2015) ses tous premiers produits spécifiques VTT avec la nouvelle gamme Offroad Rally directement inspirée et testée sur la fameuse course à étapes Absa Cape Epic. Essai du cuissard T.rallyShorts_S7 que nous avons testé sur plus d’une saison. 

Cette famille Offroad Rally comporte à la base un cuissard et 2 maillots bénéficiant bien évidement de tout le savoir-faire d’Assos en termes de conception et qualité. A cela s’ajoute, depuis le millésime 2016, un short et sous-short associé ainsi qu’une déclinaison féminine de la collection originelle.

Route versus VTT, des différences importantes

Pour concevoir son cuissard T.rallyShorts_S7, Assos a repris certaines technologies développées sur les produits route mais lorsque l’on compare de plus près les deux familles (VTT et route) on s’aperçoit que l’on est en présence d’un cuissard très différent et nullement simplement dérivé d’un élément existant de la collection Road. On retrouve ainsi les spécificités de la marque que sont la peau S7 et système « Bridge » (peau non attachée au cuissard sur la partie centrale, permettant ainsi de la plaquer constamment sur la zone du périnée pour garantir confort, absence de frottements et bon maintien des parties génitales) et des bretelles – bandes de 4,5 cm de large – croisées à l’arrière, qui passent sur les côtés du torse et du ventre. La zone du nombril est bien dégagée, comme sur bon nombre de cuissards Assos, mais encore plus ici avec un centimètre de moins (en hauteur) pour vraiment dégager le bas du ventre et ne ressentir aucune gêne lors des mouvements du pilote (mouvements plus accentués et importants que sur la route).

Pour le reste, on est sur une conception entièrement pensée pour le VTT avec tout d’abord un tissu spécifique sur les 2 panneaux principaux enveloppant chaque jambe et la zone d’assise, un aspect toile comme certains shorts destinés aux pratiques Gravity mais avec l’élasticité en plus pour bien épouser les cuisses. Le but est bien entendu d’obtenir plus de résistance avec moins de risques de déchirures ou d’effilocher, par exemple lorsque l’on accroche ronces et branches. Tissu plus doux et double épaisseur sur la partie avant ainsi que sur une petite partie arrière sur laquelle on retrouve par ailleurs une petite poche « cachée ». Bande élastique de compression large pour un bon maintien au niveau des cuisses.

test-essai-cuissard-assos-mtb
essai-cuissard-assos-t-rallyshort-vtt-s7 test-cuissard-assos-poche-dos

La partie la plus surprenante et la présence de protections amovibles sur les côtés, des Impacts Pads en polyuréthane viscoélastique de forme ovale 150 x 110 x 8 mm. Matière très malléable pour se former aux hanches mais suffisamment dure pour se protéger efficacement en cas de chute. Ils se glissent facilement dans des logements intérieurs spécifiques, il ne faut que quelques dizaines de secondes pour les enfiler ou les retirer. Il faut d’ailleurs les ôter avant le lavage du cuissard en machine.

nwm-pads-cuissard-assos-trallyshorts-s7

Derniers petits détails, trois discrètes petites bandelettes réfléchissantes sur l’arrière et deux accroches lunettes sur les bretelles au cas où l’on voudrait les ranger sous le maillot sur une zone où l’on risque peu de les abimer.

Face aux éléments

Un produit Assos reste à part dans le monde de la confection. Il y’a Assos et les autres même si la concurrence propose des produits très élaborés dont certains se rapprochent en qualité de la marque suisse. Pas de surprise lorsque l’on enfile ce produit très haut de gamme et techniquement très abouti, on retrouve ce que l’on attend d’un cuissard Assos : du confort, une coupe ajustée compressant suffisamment, une partie haute typique avec ce dégagement du bas du ventre très appréciable une fois installé sur sa machine. Lorsque l’on est hors activité, debout et droit, les bretelles tirent un peu sur les épaules. Cet effet s’estompe une fois que l’on est en position courbée pour pédaler, Assos travaillant le design de façon à n’avoir aucune gêne parasite dans le feu de l’action, les bretelles sont ainsi bien positionnées et tendues comme il faut lorsque l’on est sur le vélo. La partie arrière haute est bien en place également. Côté peau, sa largeur et son épaisseur importantes ne gênent absolument pas, en particulier ces parties sur les côtés qui redescendent légèrement sur les cuisses. Celles-ci, non attachées au cuissard (système Bridge) évitent les irritations du haut des cuisses vers l’entrejambe.
Malgré l’apparence du textile, que l’on sent légèrement rêche au moment d’enfiler le cuissard, il est très agréable à porter. Bonne évacuation de la chaleur durant les sorties estivales. La « poche » de maintien des parties intimes est très bien étudiée et il est facile d’effectuer ses besoins (les pauses pipi) grâce également au dégagement évoqué précédemment.

essai-cuissard-assos-vtt-mtb-xc-marathon-open

En ce qui concerne les protections additionnelles, pas de gêne, on ne les sent pas en roulant. Quant à leur efficacité en cas de chute, nous n’avons pas testé – pas vraiment volontaires pour aller embrasser le sol – mais des souvenirs de blessures sur le haut du fémur (grand trochanter) après avoir tapé et/ou glissé sur des sols durs sont revenus à l’esprit et on imagine que l’on aurait pu à l’époque éviter les hématomes sur ces zones.

Testé en France et sur … la Cape Epic par la rédaction en 2015 et 2016, on ne parlera pas cependant de test longue durée n’ayant pas porté à chaque sortie le T.Rallyshorts_S7 depuis sa réception. Aucune altération à signaler durant plus d’un millier de kilomètres, aucune variation remarquée après plusieurs lavages en machine. Par expérience, on s’attend à une durée de vie très importante sur ce produit.

nwm-essai-cuissard-vtt-assos-absa-cape-epic

Le tarif est très élevé mais on en a pour son argent. L’achat d’un produit Assos représente toujours un investissement même si la marque suisse arrive aujourd’hui à proposer de l’équipement plus accessible. Plus de 300 Euros pour le T.Rallyshorts_S7, cela peut représenter quelques cuissards chez d’autres équipementiers mais il faut garder à l’esprit qu’un produit Assos durera plusieurs années contre quelques mois (voire semaines) chez certains fabricants. Et l’on a de plus l’assurance d’avoir un vêtement extrêmement bien étudié permettant de pratiquer son sport favori dans les meilleures conditions, ici particulièrement sur les formats XC Marathon et Ultra Raid. Pour ce premier coup d’essai dans le domaine purement VTT, c’est une réelle réussite.

CUISSARD ASSOS T.RALLYSHORTS_S7
Les + : Confort, résistance, versions homme et dame
Les – : Prix
nwm-essai-test-cuissard-assos-vt-rally-s7 nwm-essai-cuissard-vtt-xc-marathon-assos-s7
Matériau : 55% polyamide, 45% élastane
Poids vérifié : 219 g + protections amovibles 51 g, en taille M
Version dame : Assos, une première gamme VTT dame !
Prix public : 310 €
Contact : www.assos.com

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

1 commentaire

  1. ZERAR

    15 septembre 2016 at 6:05

    Comme d’ habitude , essai très précis . Vous avez précisé le soin particulier apporté à l’ intimité . C’ est un problème souvent négligé, un pli , un frottement et la sortie est gâchée .
    Merci de vos articles .

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *