Essai

Test des chaussures hiver SHIMANO MW5

Pédalez au chaud !

Froid aux pieds l’hiver, voilà un problème récurent dont tout cycliste souhaite se passer. Il existe des solutions, comme les chaussures spécifiques hiver qui ne cessent de progresser au fil du temps pour procurer un confort d’utilisation s’idéalisant. Essai des nouvelles Shimano MW5.

L’inventeur de la pédale automatique et de la chaussure VTT (voir : Shimano SPD – 25 ans déjà) propose depuis longtemps des chaussures spécifiques pour affronter les conditions humides et froides sans se retrouver avec les orteils gelés (au minium) dès le passage de la première flaque d’eau ou au bout de 5 minutes lorsque l’on roule par températures négatives. La gamme comporte en général chaque année un modèle mais pour la saison automne/hiver 2016/2017, Shimano ajoute aux côtés de la MW7 une version plus économique MW5 que nous avons pu tester durant les premières semaines de froid de cette fin d’année 2016.
MW, pour Mountain Winter définissant bien une utilisation VTT par temps froids pour cette MW5 qui coûte 50 Euros de moins que la MW7 (169.95 contre 219.95 Euros). Principales différences, l’ainée utilise du Gore-Tex pour l’isolation et une semelle intermédiaire Shimano Torbal pour une flexibilité orientée du pied de façon à optimiser la fluidité et l’efficacité du mouvement au pédalage. Les MW5 ne bénéficient pas de ces technologies, ce qui ne les empêchent cependant pas d’être intéressantes avec une conception qui reste très qualitative jouissant de toute l’expertise de la marque nippone dans le domaine de la chaussure SPD.

Tige une pièce principale entourant la chaussure, garantissant solidité et étanchéité, avec des zones renforcées intégrées sur l’avant et l’arrière. Une seconde partie haute en néoprène et attachée par coutures à cette tige, tout comme le prolongement de la semelle avant où l’on aperçoit des perforations comme sur les côtés de la chaussure. Ces perforations ne laissent cependant pas passer l’eau, une membrane interne Dryshield fait officie d’isolant. Des bandes réfléchissantes en nombre entourent la chaussure pour les sorties hivernales en soirée où l’on doit emprunter des secteurs routiers.

Intérieur polaire (mais pas trop important pour éviter la surchauffe) jusque sur la partie interne de la languette. Semelle intérieure amovible standard avec un fin revêtement proche de cet intérieur polaire.

Pour ajuster et fermer tout ça, un serrage par lacet unique « Speed Lacing » et deux bandes Velcro pour maintenir convenablement le rabat en place. Un petit Velcro sur le bout du lacet permet d’éviter qu’il ne bouge en roulant, l’accroche se faisant sur la partie interne grise du rabat.

La semelle externe est relativement classique, pas trop dure ni trop tendre, de quoi assurer la marche dans de bonnes dispositions lorsque l’on est hors de sa machine. Si l’on pense au premier abord qu’il est possible d’ajouter des crampons boue additionnels en retirant les inserts gris à l’avant, il n’en est rien, ceux sont soudés à la semelle lors de la construction, semelle étant probablement partagée avec d’autres modèles de la gamme et bénéficiant de cette option.

A l’usage, très bonnes premières impressions dès le départ lorsqu’il s’agit de les chausser. L’ouverture est facile et le pied s’installe avec rapidité et aisance. Le laçage est simple et efficace (il n’y a juste qu’à tirer), la répartition du serrage est homogène. Puis le rabat se positionne aisément.
Très bon niveau de confort, on se sent de suite à l’aise dedans et les possibilités de réglages permettent aux chaussures de s’adapter à une grande majorité de largeurs de pieds. Et ça chausse normalement, un 43 ici correspond réellement à un 43 habituel. Températures froides à fraîches, conditions sèches ou humides, rien ne semble refroidir l’ardeur du pilote une fois que l’on y a gouté ! Selon les sujets, sensibles ou moins sensibles, la plage de températures d’utilisation de ces MW5 varie mais on peut tabler sur du -5°C à +8° et l’on peut adapter le type de chaussettes en fonction vu que l’on a une bonne plage d’ajustement en largeur. Des chaussettes un peu plus épaisses ne devraient pas poser de problème sauf si l’on est vraiment hyper juste en longueur.
En termes de performance pure, on est sur une chaussure typée loisir à rando sportive, avec une semelle Nylon souple sans être trop « molle », leur utilisation en compétition n’est évidement pas l’objectif.
Concernant la durabilité, trop top pour se prononcer après une quinzaine de sorties avec ce nouveau modèle 2017 disponible en magasin depuis l’automne 2016, elles devraient cependant durer vu la qualité de construction et la renommée de la marque.

Globalement, une très bonne paire de chaussures hiver que l’on apprécie pour son confort et sa protection efficace contre le froid et l’humidité, sans que l’on ait la sensation de porter des bottes grâce à un poids et encombrement contenus. 

CHAUSSURES SHIMANO MW5

Les + : conception, confort
Les – :  pas de crampons boue amovibles

Conception : Semelle Nylon, tige synthétique et textile, doublure polaire fine, haut cheville néoprène. Serrage par lacet et rabats à 3 Velcros. Bandes réfléchissantes.
Pointures : 38 à 48
Coloris : unique
Poids : 937 g la paire en pointure 43

Prix public conseillé : 169,95 €

Voir aussi : Tous les essais SHIMANO

Contact : www.bikegear.cc/fr


> Autres essais :
 www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

3 Commentaires

  1. antoine

    2 mars 2017 at 6:05

    Bonjour,je suis intéresser par ce modèle il taille petit?je suis en taille 45 en chaussure shimano dois je prendre la même taille?merci de votre aide

    • velochannel

      2 mars 2017 at 6:40

      Bonjour, l’info est indiquée dans l’article, Shimano taille normal, un 45 Shimano correspond donc à un 45 courant. Le mieux reste évidement d’essayer quand cela est possible.
      Sportivement.

      • Antoine

        2 mars 2017 at 7:19

        d’accord merci d’avoir répondu et je m’excuse d’avoir mal lu.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *