Test des accessoires Mavic Vision

Haute visibilité

Pour rouler à à l’aube, à la tombée de la nuit ou lorsque les conditions de visibilité sont très difficiles (brouillard, grisaille, pluie), Mavic a développé une gamme d’accessoires de protection face aux intempéries et à une faible luminosité. Nous avons testé le gilet Vision H2O, les gants Vision Thermo et les couvre-chaussures Vision.

Photos : Sylvain Pigeau

La nouvelle collection Mavic Vision insiste sur la sécurité en roulant, avec des zones réfléchissantes sur divers textiles et accessoires, judicieusement placés pour une visibilité à 360°. Dans cette gamme spécifique on trouve surtout des accessoires à porter au-dessus de la veste, du maillot ou du cuissard traditionnel, avec un gilet (disponible en deux couleurs), des gants épais ou plus légers, des couvre-chaussures, des manchettes et des jambières et un sous-casque. Ainsi, la plupart de ces accessoires peuvent être portés tout l’année, lorsque les conditions l’exigent, que ce soit lors d’un entraînement à la tombée de la nuit à la fin de l’hiver, ou sous un orage d’été en montagne. Car ces accessoires sont aussi remarquables pour leurs qualités de protection face au froid ou à l’humidité.

Un gilet bien taillé

À commencer par le gilet Vision H2O, conçu à partir d’un tissu Dura Rain ST, respirable et avec une étanchéité 10 000 mm. Les coutures elles aussi étanches permettent de rester au sec, du moins tant que l’eau ne s’infiltre pas par le col ou par le haut du collant.

L’effet coupe-vent est indéniable, sans que l’on se sente engoncé, malgré la coupe aérodynamique très près du corps. Le zip central remonte haut sur le cou, avec une doublure au niveau de la poitrine.

Le col est lui aussi doublé et molletonné, ce qui rend le gilet très agréable à porter.

En plus d’une coupe ajustée, on note un empiècement arrière pour protéger le bas du dos des éclaboussures et de motifs en silicone pour empêcher le gilet de remonter. Seul défaut de notre point de vue, l’absence de poche et le manque d’accessibilité aux poches du maillot, à cause de la coupe serrée. S’il est difficile d’estimer le degré de visibilité du gilet Vision H2O, nous l’avons porté de nuit en ville, sans jamais avoir l’impression de surprendre les automobilistes. Bien sûr, le gilet reste compactable et logeable dans la poche. Reste un prix assez conséquent de 130 €, mais justifié par le fait que ce gilet peut se porter toute l’année.

Couvre-chaussures au look minimaliste

Les couvre-chaussures Vision étonnent par la large plage de température sous laquelle ils peuvent être utilisés. Malgré une apparence assez fine et assez collante sur les chaussures, ils tiennent chaud jusqu’à 0° environ, tout en étant agréables à porter et protecteur à 10° sous la pluie.

Doté d’un revêtement déperlant DWR, ils bénéficient d’une matière Softshell extensible et d’un intérieur gratté pour former une barrière efficace contre le froid, tout en restant aérodynamiques et sans trop perturber les mouvements de la cheville. Sous la pluie, pas de miracle puisque l’eau finit par rentrer, mais on ne ressent pas les pieds glacés, sous des températures acceptables (5/6°). Les éléments réfléchissants sont placés judicieusement pour permettre là aussi d’être mieux vu à 360°, en pédalant. S’ils sont un peu difficiles à enfiler, le zip arrière se bloque facilement grâce à un rabat velcro. Pour le coup, le prix de 45 € nous semble là totalement justifié pour un tel produit, surtout si l’on tient compte de l’excellente finition.

Des gants très chauds

Deux types de gants sont disponibles dans cette gamme Vision, et nous avons testé les Vision Thermo, à 65 €. Impossible pour nous de les tester en même temps que le gilet et les couvre-chaussures, car ils n’offrent simplement pas le même degré de protection.

C’est simple, les Thermo peuvent être utilisés jusqu’à -5/-7° sans problème, puisqu’ils sont particulièrement chauds. Grâce à leur revêtement déperlant DWR, ils résistent bien à l’humidité, comme des petites averses de neige par exemple. Pas excessivement épais, ils sont en revanche assez rigides, ce qui peut perturber la préhension du poste de pilotage dans ces conditions difficiles.

Remontant assez haut au niveau des poignets, ils s’ajustent avec une languette velcro et bénéficient d’un rembourrage ergonomique sur la paume. Là aussi les bandes réfléchissantes assurent une bonne visibilité, des deux côtés avec les deux mains sur le cintre. Plus techniques, ces gants s’échangent contre 65 €, mais c’est le prix d’une protection efficace, que nous avons d’abord appréciée dans la froidure des sorties hivernales.

Au final, l’initiative de Mavic avec cette gamme Vision n’a pas seulement des vues sécuritaires, puisque chacun des éléments testés peut être tout simplement indispensable pour se protéger des intempéries. Tout en étant excellemment bien fini et bien taillé.

TEXTILE ET ACCESSOIRES MAVIC VISION

Les + : coupe, aérodynamisme préservé, visibilité
Les – : prix

Gilet Vision H2O : Dura Rain ST imperméable, coutures étanches, rabat extérieur préformé, disponible en blanc/noir ou en jaune/noir, tailles : du S au XXL.
Gants Vision Thermo : revêtement DWR, membrane isolante, paume Clarino avec mousse EVA haute densité, coupe préformée, insert au pouce en microfibres, tailles : du XS au XXL
Couvre-chaussures Vision : Warm Shell ST, membrane isolante et revêtement DWR, renforts en Hypalon sur les orteils et les talons, tailles : du S au XXL

Prix publics :  130 € le gilet, 65 € les gants, 45 € les couvre-chaussures.

Contact : www.mavic.com 

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *