Test de la tenue hiver B’Twin Aerofit

Bon rapport qualité-prix

Développée grâce à son partenariat avec l’équipe pro FDJ – qui prend fin cet hiver – la tenue Aerofit place B’Twin parmi les bonnes marques de textiles techniques. Protection, respirabilité et jolie finition sont au programme, pour tout juste 200 €.

Photos : Sylvain Pigeau

Il existe de vraies différences en termes de qualités techniques dans le domaine des vêtements, et surtout des vêtements hiver. Si les qualités recherchées en tout premier lieu pour un cuissard – même un cuissard long – sont évidentes aux yeux de tous, il n’en est pas forcément de même pour une veste. Les modèles premier prix sont souvent conçus à partir d’une seule matière, la plus chaude ou la plus protectrice face aux éléments extérieurs. Mais souvent, ce type de veste ne peut faire qu’une chose à la fois : protéger ou respirer. Car en plein effort, par exemple lors de l’ascension d’une côte, la température corporelle s’élève malgré une température extérieure basse. La transpiration est alors inévitable pour évacuer ce surplus de chaleur intérieure. Si les vêtements ne permettent pas d’évacuer cette chaleur, on est mouillé, et dans la descente qui suit on peut attraper froid car l’air frais arrive toujours à s’engouffrer quelque part. On ne parle même pas de la coupe, plus ou moins anatomique (c’est -à-dire réfléchie pour convenir en position cycliste). En montant en gamme, nous trouvons des panneaux de différentes matières, donc une construction plus complexe, qui permet de protéger du froid et d’évacuer le surplus de chaleur pendant l’effort. La tenue Aerofit s’inscrit dans cette démarche, avec un prix d’ailleurs un peu inhabituel pour des produits B’Twin. Il n’empêche que si la veste et le collant Aerofit s’affichent chacun à 99,99 € en magasin, cela reste abordable par rapport à d’autres vêtements haut de gamme. Pour ce prix, il faut tout de même accepter de s’afficher avec les couleurs « Racing » maison (un seul coloris disponible), mais par ailleurs assez agréables, et visibles sur la route.

La veste Aerofit

La veste est proposée en 6 tailles, du XS au XXL. En ce qui nous concerne, le S correspond à un S « normal » comme la plupart des marques classiques telles que Assos, Castelli ou Sportful. Bref, ça semble tailler juste. La veste se compose principalement d’un tissu en Polyester, avec une partie extérieure lisse et une partie intérieure molletonnée. Sur le haut du dos et entre les omoplates, on trouve un empiècement un peu plus rigide mais légèrement alvéolé.

Quatre poches à l’arrière, dont une zippée et déperlante…

Le col monte haut, et prolonge une fermeture éclair avec un rabat coupe-vent. L’arrière de la veste est maintenu par une large bande élastique et une bande silicone. La veste dispose de nombreux détails réfléchissants dont un large panneau sur chaque épaule.

Mais son originalité vient également d’une cagoule et d’un plastron amovibles, avec un effet coupe-vent supplémentaire et un intérieur en polaire pour le confort. La coupe de la veste, sans être trop serrée grâce à la souplesse des matériaux utilisés, est assez sportive, et ne flotte pas au vent. Avec des manches longues « juste comme il faut », l’Aerofit est très agréable à porter, d’autant plus qu’elle se montre assez légère. Nous l’avons pesée à 350 g en taille S.


Le collant Aerofit

Tout aussi technique, le collant est comparativement plus « rigide » que la veste, en raison de la membrane déperlante disposée sur les cuisses, et du tissu utilisé sur l’arrière (pour limiter les effets des projections d’eau) alors que le reste des matériaux utilisés sont plus classiques avec un tissu thermique et intérieur en polaire.

Le dos remonte assez haut, ce qui limite les entrées d’air au niveau des reins, et les bretelles sont ajourées pour évacuer la transpiration.

La peau à multiples densités est parfaitement finie, avec notamment de jolies surpiqûres au niveau de sa liaison avec le fond du cuissard. Le bas des jambes est maintenu par une bande élastique et du silicone, et se verrouille avec un zip.

Là aussi, quelques détails réfléchissants bien positionnés assurent une bonne visibilité. Au moment d’enfiler la tenue, ce collant semble un petit peu ample au niveau de la taille. Mais c’est surtout que le tissu situé au niveau des fesses et de l’arrière des cuisses est moins souple et donc moins collant que la partie basse par exemple. Ce n’est pas gênant du tout en roulant, sauf au niveau de la peau, qui a tendance à naviguer un peu entre les jambes et occasionner quelques petits frottements. C’est en tout cas largement supportable sur des sorties de 3/4 heures.


Sur la route

Le collant est donc un peu dur à enfiler, au moment de positionner correctement les panneaux sur les cuisses. Et au moment d’enfourcher le vélo, on est un peu surpris par le manque de compression au niveau de la taille et des fesses. La veste en revanche se montre très souple, et malgré une coupe proche du corps, il est facile de rajouter une troisième couche – par exemple un maillot supplémentaire entre le sous-vêtement et la veste – sans gêne. Cependant, nous sommes plutôt adeptes d’une troisième couche extérieure, c’est-à-dire par exemple un gilet sans manche coupe-vent au-dessus de la veste, à mettre ou à retirer selon les besoins. Car la tenue Aerofit se montre déjà efficace autour de 3/4°, juste avec un sous-vêtement à manches longues en dessous, à la condition de rouler assez vite. On ne transpire pas outre mesure, on ne constate pas d’élévation anormale des pulsations cardiaques (à cause d’une surchauffe), et si on ressent dans un premier temps quelques frissons avec l’air qui parvient à s’infiltrer au niveau des coutures, c’est largement supportable une fois que l’on atteint la vitesse de croisière. Si la température baisse encore ou que l’intensité de l’effort diminue, il peut donc être utile d’enfiler un gilet par dessus. C’est aussi l’option que nous retenons juste après une série de « fractionnés », avant de rentrer à la maison. Mais pendant l’effort, la tenue Aerofit se montre tout à fait confortable, bien coupée, et respirante. Malgré une taille un peu lâche, le cuissard se fait rapidement oublier. Sous une légère pluie finie et froide, la tenue continue d’isoler correctement, du moins tant que l’eau ne s’infiltre pas sous la veste. Après, il n’y a pas de miracle. C’est sauve-qui-peut, à moins de disposer d’un imperméable ou d’un Gore-Tex à enfiler en plus. Reste que le fessier semble moins sensible aux éclaboussures, avec le fond de cuissard et sa matière déperlante. Et la peau anatomique ne blesse pas dans ces conditions, grâce aux coutures parfaitement réalisées.

Au final, cette tenue est une très belle surprise. L’investissement peut paraitre conséquent pour ceux qui fréquentent habituellement les magasins Decathlon, mais il faut rappeler qu’on peut la comparer à des marques plus huppées. Bref, pour 200 € l’ensemble, vous ne serez pas déçus.

Veste et collant B’Twin Aerofit

Les + : poids, souplesse de la veste, respirabilité, plastron et cagoule amovibles
Les – : le collant taille un peu large au niveau des hanches, peau un peu flottante

Veste Aerofit : 100% polyester ; Empiècement : 85% polyester, 15% élasthanne

Prix public :  99,99 €


Collant Aerofit : 85% polyamide, 15% élasthanne ; Garnissage : 51% polyuréthane, 31% polyéthylène, 12% polyester, 3% élasthanne, 3% polyamide ; Empiècement : 80% polyester, 20% élasthanne

Prix public :  99,99 €

Contact : www.btwin.com

Voir aussi :
Test du B’TWIN Ultra 720 AF
Test du B’TWIN Ultra 920
Test des chaussures B’TWIN VTT 500

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Un commentaire sur “Test de la tenue hiver B’Twin Aerofit”

  1. Bonjour,
    Je confirme la phrase: « ce collant semble un petit peu ample au niveau de la taille ».
    Aussi essayé en taille S, j’ai préféré prendre le modèle 700 juste en dessous en gamme mais plus serré toujours en taille S.
    Le modèle 700 ne possède pas la même protection sur les fesses contre les projections d’eau et la jonction entre les bretelles au niveau du bas ventre est un peu trop basse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *