Tand’un Rêve, le tour du monde en tandem d’Alexine et Bastien !

L’aventure Tand’un Rêve, c’est Alexine, Bastien (25 et 27 ans le jour du départ) et Théolou, le tandem accompagné de sa remorque. Un voyage autour du monde à la force des mollets ! Un premier récit… 

Texte et photos : Tand’un Rêve – Alexine et Bastien

Comment est née l’aventure Tand’un Rêve ? L’achat d’une maison qui n’aboutit pas, l’envie de découverte et le besoin de liberté, le tout avec une bonne dose de sport et surtout de vélo, pas besoin de beaucoup de temps pour la réflexion… « Et si on partait en tandem ? »
La décision est prise, en moins de 8 jours on rédige lettres de démission, on avertit amis et familles : Venez tous faire la fête le 18 Avril 2015 pour le départ de Tand’un Rêve !

Départ animé !

Ah ce départ, on ne l’oubliera pas ! Partis de Saint-Cesaire (Charente-Maritime) après une grande fête et une courte nuit, une vingtaine de vélos s’élancent pour le début de l’aventure. Le nombre de familles et amis s’égrainera tout au long de la première semaine et au fur et à mesure des premiers kilomètres que nous parcourons sur la Vélodyssée.
En moins d’un mois, nous rallierons Madrid et nous ferons déjà de superbes rencontres. Et Théolou fera son premier tour de métro…
12 Mai 2015, il est temps pour nous de mettre Théolou en carton. 2 cartons de vélo classique, 1 journée de démontage, 1 rouleau de cellophane et le tour est joué !

Amérique du Sud : nos premiers pas

En moins de 20 heures, nous nous retrouvons dans la capitale Equatorienne, toujours déstabilisant quand on sait que nos ancêtres mettaient des mois pour traverser cet immense océan…
Nous prévoyons une petite boucle en Equateur qui nous fera remonter à la frontière Colombienne, se baigner dans le Pacifique, grimper sur les volcans encore enneigés et rencontrer les premiers moustiques d’Amazonie. Pour seul alliée, une carte dégotée chez un libraire de Quito, malheureusement, elles n’ont pas la précision de nos cartes IGN. Des journées entières à pousser le vélo, porter sacoches et remorque, dans des sentiers sans doute réservés aux chevaux, mais qui nous feront découvrir des villages oubliés de tous…

Le Pérou nous réserve de belles surprises, et la première est sans doute les Tuk-Tuk (moto-taxis) vrombissant de toutes parts ! Nous nous engageons dans la traversée de la Cordillera Blanca par le côté Est, celui inconnu des touristes et au dénivelé impressionnant… 40km pour 2000m de dénivelé positif par jour, les paysages sont époustouflants, les villages déroutants, mais au bout d’un long mois, nous sommes quand même contents de retrouver la civilisation et le goudron !
Toujours à contresens des parcours touristiques classiques, nous évitons le Macchu Picchu, nous lui préférons de loin son petit frère Choquequirao et ses 4 jours de marche, bien plus sauvage et tout aussi impressionnant…


Pérou, bivouac sur l’Altiplano

En avant pour la Bolivie !

Ce pays nous aura marqué pour sa culture, sa diversité, mais surtout ses paysages à 4000 mètres d’altitude. Pause au lac Titicaca d’où nous partirons découvrir l’île du Soleil. 3 jours de kayak avec une barre à mine en guise de pagaie, on peut vous dire que le tandem, ça ne fait pas travailler les bras !!
La Paz, l’une des villes les plus hautes du monde, son trafic dense et confus, ses vieux bus Dodge rutilants crachant leur fumée noire dans chaque ruelle accidentée de la ville, vous donnent le sentiment d’être à l’autre bout du monde. Mais La Paz, c’est aussi la Casa de Ciclistas de Christian, genre d’auberge Espagnole où tout cyclo-voyageur s’y retrouve un jour. Nous y passerons 10 jours, cuisinerons Brownies et Quiche Lorraine, et nous prendrons le temps d’un aller-retour en Amazonie Bolivienne, où nous ferons du bateau-stop sur près de 400km.
Nous repartons à 4 pour découvrir le fameux Salar d’Uyuni et le Sud Lipez, avec une mise en jambe par le parc Sajama.
Voyager à 4, c’est différent mais plaisant, notre organisation est quelque peu modifiée, mais la force mentale est décuplée, nous affrontons toutes ces parties désertiques et arides sereinement.
Nous sommes émerveillés de se retrouver sur le Salar d’Uyuni, que l’on a tellement vu en photos, les flamands roses des lagunas du Sud Lipez nous font oublier le froid, l’arbre de pierre nous fait un bon abri du vent pour une nuit, et l’ascension du volcan Licancabur à 5900 mètres nous donnera une vue splendide sur la Laguna Verde… Ces 10 jours ont été aussi épuisants qu’époustouflants.
On passe à San Pedro de Atacama, cet oasis au milieu du désert, mais nous resterons seulement 2 jours dans cet oasis trop touristique pour nous…
Nos corps sont sûrement trop fatigués, et si nous avions su, nous n’aurions pas pris la route du Paso Sico si tôt…

Un mois de repos forcé

Lundi 19 Octobre, ah, ce lundi pluvieux, neigeux, un vent en rafales à 120km/h, nous enfilons gants, bonnets, serrons la capuche par dessus, nous voilà prêts à en découdre avec une journée presque habituelle. De toute façon, aucun abri à l’horizon, pas d’autre choix que d’avancer pour espérer se ravitailler d’ici ce soir.
Théolou se vrille sous le poids de ce foutu vent, 150m d’embardée, nous résistons comme nous pouvons… Nous nous faisons littéralement projeter en contrebas de la route. Bastien se relève difficilement à plus de 20m du vélo et hurle: « T’es où, t’es où ??? » Pas de réponse, il aperçoit Alexine coincée entre remorque et vélo.
Tout est arraché sur le vélo, cette affreuse tempête gifle encore nos visages en sang dans ce décor de rêve ravagé par notre cauchemar. Bastien installe un « camp de survie » avec matelas, couverture, bâche… S’ensuit une interminable attente durant laquelle nous voyons, impuissants, nos affaires balayées et s’envoler avec le vent… Nous sommes pris en charge 300km plus loin, 8h plus tard, 3000m plus bas à Salta, lieu de l’hôpital le plus proche.
Verdict : Une nuit aux urgences, seulement une clavicule cassée pour Alexine et pour Bastien quelques ligaments étirés et un genou bien enflé (tant que ce ne sont pas les chevilles…!).

Chili-Argentine

Nous zigzaguons entre Chili et Argentine, quelque peu monotone (route 40), avant de retrouver enfin la Carretera Australe, sa verdure, son eau en abondance, de vraies vacances ! D’ailleurs, un de nos amis en aura fait ses vacances en nous retrouvant pour 3 semaines de vélo dans cette végétation luxuriante.
Notre trip en Amérique du Sud s’achève au Cabo Froward (et non à Ushuaïa), pointe la plus australe du continent à 4 jours de marche du premier village. Un endroit sauvage, des plus atypiques pour nous, entre forêts, détroit de Magellan, baleines, dauphins, un souvenir inoubliable…


Argentine, devant le Fitz Roy

Etats-Unis et Canada

Nous décidons de rester sur le continent Américain, mais plus au Nord, nous atterrissons à Denver, au Colorado. Le froid du mois de Mars nous fera descendre au Nouveau-Mexique et surtout travailler 1 mois en tant que jardiniers-paysagistes. 1 mois enrichissant qui devrait nous permettre de voyager encore bien longtemps…
Après avoir suivi les traces enneigées de la Great Divide, nous découvrons la vie sauvage impressionnante et l’accueil Canadien bien réputé. Nous irons au bout de nos efforts au-delà du Cercle Arctique jusqu’à Inuvik et sa communauté Inuit via la Dempster Highway.


Canada, Cercle Arctique


Les Rocheuses, réveil sous la neige

Nous passerons la frontière de l’Alaska en canoë, le tandem à bord, avant de traverser l’Etat par la Denali Highway, route en Gravel au milieu des montagnes, qui nous surprendra par ses 5 jours de beau temps d’affilée qui nous ont permis d’observer de magnifiques aurores boréales.
L’Alaska nous a également offert un nouveau mois de travail, de quoi s’offrir un passage en Corée du Sud et Japon avant l’Asie du Sud-Est…


15 jours de canoë sur la Yukon River


Alaska, Denali Highway


20000 km pour Alexine, Bastien et Théolou ! 

En Asie du Sud-Est, nous retrouvons le monde, le bruit, la chaleur, l’exact opposé de l’Alaska, dépaysement total mais l’envie de découverte est toujours là!

Et pour la suite ?

Maintenant plus d’océan à traverser, nous entamons un long retour vers la France, bien sûr toujours avec notre fidèle Théolou, notre tandem. Un an et demi d’aventure et de générosité, ça donne quelques idées…

Nous passons nos journées sur la route, dans la poussière, le bruit des voitures, le chant des oiseaux, mais aussi et surtout au contact de l’être humain. C’est sans doute le plus inattendu de notre voyage, la découverte du comportement et de l’être humain en général. Nous sommes chaque jour au cœur de tant d’intérêt, de générosité, d’énergie positive, qu’il était temps de transmettre tous ces sourires accumulés le long de la route.

Avant le départ, nous étions plutôt rêveurs, avec de belles idées mais pas trop engagés ! Le voyage nous ouvre les yeux de jour en jour, c’est pourquoi nous avons décidé de lever le pied pour transmettre notre énergie, non plus à notre roue arrière, mais plutôt d’offrir nos coups de pédales à l’association TRANS-FORME, ayant pour but de réhabiliter les transplantés et dialysés par l’activité physique et sportive, et ainsi sensibiliser le public à la réussite et la recherche médico-sportive en matière de greffes, de dialyses et de sport.

Nous sommes particulièrement touchés par la cause que défend TRANS-FORME. Baptiste, le frère de Bastien, étant né avec une malformation au niveau des reins, a subi une première opération à l’âge d’un an suivi régulièrement à l’adolescence, la qualité de son rein s’est dégradée au point qu’il soit nécessiteux d’une greffe à l’âge de 26 ans. Cette transplantation a été rendue possible grâce à la maman des garçons, qui lui a transmis un de ses reins. Aujourd’hui, il a 32 ans, dialysé depuis déjà une longue année et demie. Il est actuellement dans l’attente d’une seconde greffe. Nous souhaitons vous faire prendre conscience de l’importance des dons d’organes, rappeler que cela existe, que ça peut sauver des vies ou en améliorer d’autres savoir que cela existe, d’ailleurs sachez que si l’on a pas exprimé son refus, nous sommes tous des donneurs potentiels. Le message est simple, PARLEZ-EN AUTOUR DE VOUS !

Pour suivre les coups de pédales d’Alexine et Bastien : www.tandunreve.com

Association Trans-Forme : www.trans-forme.org

> Autres infos Découverte : www.velochannel.com/Découverte
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *