Bike Check

Pivot Phoenix Carbon Green Master Team

pivot-profil-suze-la-rousse

Julien Vendries est un membre actif du Green Master Team aussi bien derrière le guidon que derrière une caméra pour nous proposer régulièrement depuis quelques années ses édits TchoukTV que bon nombre de riders connaissent forcément. Ce grand gaillard frisant les 2 mètres nous présente sa monture 2016, action.

Texte et photos : Julien Vendries « Tchouk – Géant Vert »

Voici mon Pivot Phoenix Carbon. Ce VTT de descente à la finition exemplaire, je l’ai eu en juin 2015 grâce au distributeur de la marque qui sponsorise mon « équipe de vieux pilotes », le Green Master Team ( www.facebook.com/LeGreenMasterTeam ).
Avec lui, j’ai déjà fait quelques courses (notamment le Championnat de France de DH aux Carroz d’Arâches) et un nombre impressionnant de sorties et d’entrainements. Malgré tout, il reste comme neuf et plusieurs détails bien pensés participent à la pérennité de son bon état général : le sabot de protection intégré sous le tube diagonal, les passages de durites internes avec des petits guides en sorties, les protections de cadres intégrés sur le bras oscillant,etc. Il y a même un bumper, placé sur l’intérieur de la biellette, qui vient « sauver » le cadre en cas de casse de la tige d’amortisseur, bien vu !

pivot-phoenix-DH-carbon-profil-arriere

Avec 204 mm de débattement, le Phoenix joue dans la cour des vélos de DH purement tournés vers la compétition. Doté d’un empattement long (126,39cm en taille L) et d’un angle de chasse de 62,5°, il est à l’aise sur les pistes rapides ! De plus, la rigidité à la roue arrière est assez impressionnante. Les nombreuses pièces usinées et les roulements aux gabarits avantageux n’y sont pas pour rien.

pivot-ohlins-triangle-avant

Côté équipement, je suis parti du montage de base Phoenix DH Carbon Shimano ZEE dont j’ai gardé la transmission (pédalier, cassette, dérailleur, shifter) et la fourche, une RockShox Boxxer RC (mais je devrais bientôt monter une cartouche hydraulique Team avec, pourquoi pas, un piston Öhlins pour améliorer le fonctionnement global de la proue), ainsi que les roues, des Sun Ringlé A.D.D. Comp certes un peu lourdes mais très robustes. D’origine en Tubeless Ready, j’ai réussi à monter mes pneus Maxxis High Roller II 2.4 en Tubeless qui ne sont pas prévus à la base pour ce type de montage.

rockshox-boxxer-rc-sun-ringlé-add-maxxis-high-roller shimano-zee-plateau-superstar-one-up

J’ai monté un amortisseur Öhlins TTX22M qui m’apporte beaucoup de satisfaction : le vélo est plus nerveux en sortie de virage, la suspension est très sensible sur les petits chocs, et les réglages proposés sont très efficients ! Avec son ressort titane RCS, cet amortisseur a un look d’enfer et un poids modéré !

amortisseur-ohlins-ressort-rcs-titane amortisseur-ohlins-x1-racing

Pour guider cette machine, je suis passé sur un cintre Kore OCD M35. J’ai un gabarit un peu hors-normes (1,96m pour 95kg) alors je privilégie la sécurité et la solidité plutôt que le gain de poids ! Ce cintre de 800mm de large est en 35 mm de diamètre, couplé à une potence Nukeproof RSX 35 Direct Mount. Etant donné ma taille, je roule avec une cale de 1 cm sous la potence, pour relever un peu mon poste de pilotage et j’attends encore une autre cale de 5 mm.

kore-nukeproof-direct-mount-35

J’ai conservé la selle WTB « Pivot » High Tail Sport (spéciale 27,5 … Sûrement un beau concept marketing hahaha !) et j’ai monté une tige de selle Pivot Team Carbon (fabriquée chez Enve Composites comme toutes les périphériques Pivot Carbon).

pivot-enve-tige-selle

Je viens de monter un plateau Superstar Components I/O Chainring 104 BCD Narrow Wide car depuis que je roule avec ce type de plateau/dentures sur mon VTT d’enduro, je n’ai jamais déraillé (sans guide-chaine). J’ai donc sauté le pas sur mon VTT de DH et, juste pour m’assurer que dans les pires conditions ma chaine reste à sa place, j’ai monté un petit guide chaine OneUp Components. Par contre, je ne dispose plus, désormais, de sabot de protection pour épargner ma chaine ou mon plateau si je viens à frotter des cailloux… On va bien voir ce que cela donne à la longue.
Enfin, dernière modification notoire, je roule avec des freins Shimano Deore XT en 200 mm avant et arrière. J’ai déjà entendu dire que « ce sont des freins de XC, qu’ils ne vont pas tenir », pourtant je roule avec des Deore XT sur mes vélos de DH depuis un paquet d’années ! Leur puissance de freinage est suffisante alors que je freine beaucoup ! Leur entretien est aussi très facile et, lorsqu’un frein lâche, le changement n’est pas onéreux. Un choix cohérent.

Au final, le poids de la bête est de 16,7 kg et il peut paraitre élevé (quoique) pour un tel vélo. Mais c’est un taille L et les roues sont lourdes (mais robustes) avec des vrais pneus de DH Double Ply et la transmission n’est pas légère. Il y a moyen de gagner beaucoup de poids, mais est-ce bien nécessaire ? Depuis juin 2015, je n’ai eu aucun problème à signaler, j’aime sa fiabilité générale !

PIVOT PHOENIX CARBON TCHOUK TV

pivot-profil-avant

Cadre : Pivot Phoenix Carbon
Amortisseur : Öhlins TTX22M, ressort RCS titane
Fourche : RockShox Boxxer RC
Dérailleur arrière : Shimano Zee
Manette :
 Shimano Zee
Pédalier : Shimano Zee – plateau Superstar Components I/O Chainring 104 BCD Narrow Wide
Cassette : Shimano Zee
Guide chaine : OneUp Components ISCG05
Freins : Shimano Deore XT – disques 200 mm
Cintre : Kore OCD M35
Grips : Draille Bike TchoukTV
Potence : Nukeproof RSX 35 Direct Mount
Selle : Pivot WTB High Tail Sport
Tige de selle : Pivot Team Carbon
Roues : Sun Ringlé A.D.D. Comp
Pneus : Maxxis High Roller II 27.5 x 2.40
Poids : 16,7 kg

grips-tchouktv-draille-bike

 

> Autres Bike Check : www.velochannel.com/Bike Check
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *