L’Or du Thabor

montagne-alpes-briancon-nevache-claree

Dépaysement et isolement, un instant pourtant immense…

De l’or, tout le monde en rêve, et moi aussi ! Plusieurs années déjà que je fantasme sur le minéral du Thabor, cette montagne particulière aux couleurs soufrées. Cet automne, le temps est venu d’explorer cette trouvaille en vététaille et bivouac au sommet (3178m)…

Texte et photos : Philippe Zebracki

Dimanche matin, nous décollons en bicyclette à tétines de la Cité Vauban de Briançon avec Florian et William. Nous profitons de l’incroyable quiétude de la Vallée de la Clarée-Névache. Nous rompons avec le stress de nos vies quotidiennes. Ici c’est le paradis, et il prend déjà ses couleurs flamboyantes d’automne. Arrivés à Névache, 3 plats du jour s’il vous plaît… C’est là que nous nous quittons avec William et Florian, ils doivent rentrer dimanche soir et j’ai obtenu la grâce d’un jour de congé ce lundi pour envisager le Thabor sur 2 jours à la météo favorable.

nevache

Le sentier qui part de Névache jusqu’aux Drayères, bout de la vallée, est bucolique et coloré. Je découvre les alpages de feu. Commence le poussage-portage pour monter au Thabor, la punition du jour avec 4 heures bien pénibles. La première partie dans l’alpage c’est tranquille le chat, mais arrivé au Col des Muandes (2828m), changement d’ambiance brutal : un vent violent et glacial se découvre. Je soulève mon vélo et le vent le met quasiment à l’équerre ! Quelques photos et j’ai déjà les doigts gelés.

prairie-alpage-ruisseau col-muandes-hautes-alpes-05 couleurs-automne-montagne-alpes hautes-alpes-automne-torrent

Je quitte le sentier « classique » pour la variante difficile des Crêtes du Chardonnet / Col Valmeinier / Col de la Chapelle. Les doigts finissent par se réchauffer avec l’onglée qui me fait bien souffrir. Le bidon de grenadine est déjà en glace pillée. J’évolue dans des déserts de cailloux, de la neige, et à travers le gaz des nuages. Ambiance angoissante et géniale. Col de la Chapelle, changement de versant et j’aperçois enfin le Sommet du Thabor. Reste 200m de D+ sur la partie pelée du Thabor. Incroyable, ici tous les sommets voisins sont déchirés et acérés grave, mais le Thabor, tel un Dôme, est complètement nu, soufré et érodé. Des variantes de vert et gris sur son flanc nord, et des nuances d’orange et jaune sur son flanc sud.

vtt-neige-alpages soleil-nuages-lumieres thabor-vue-sommet

19h, -4°C, j’arrive enfin au sommet du Mont Thabor (3178m), j’ai bien froid, à nouveau les doigts gelés, avec ce vent de malade qui soufflera sans discontinuer toute la nuit, pas plus de 3 secondes de calme entre les rafales à 80-100kmh, ressenti -10 -15°C. On n’est pas grand chose…

Heureusement, la Chapelle qui se trouve au Sommet est ouverte. Il y fait -1°C. Et pas de vent surtout. Juste un vacarme de dingue. Dîner froid rapide, je mets une heure pour me réchauffer et arrêter de trembler. Nous sommes que 2 dans la Chapelle avec Jésus Christ ! 20h20, il fait déjà nuit, je rentre dans mon sac de couchage, les mains dans le cuissard pour les garder bien au chaud. Jésus, lui, il a même pas de sac, le ouf !

sommet-alpinisme-vtt-casque-bjorka chappelle-mont-thabor mont-thabor-sommet-chemin chapelle-thabor-interieur

Lundi, il fait monstre beau ! Réveil à 7h, le vent n’aura pas réussi à arracher la Chapelle. La porte qui ne se ferme pas vraiment, laisse entrevoir sur une tranche de 20 centimètres de large, la neige et les petites particules du sommet que le vent balaye à l’horizontal. C’est beau et puissant, on dirait de la poussière d’étoiles !

J’assiste au lever du soleil. Cet astre, la chose la plus belle que j’ai vu dans ma vie. Il est tellement beau que d’ailleurs on ne peut pas vraiment le regarder à moins de finir aveugle. Le soleil est cette mine d’or dont on s’enrichit à la vue. Son lever dans un nuancier de couleurs à l’horizon restera toujours un moment magique. Si simple et pur, il se met à peindre les Ecrins (que je n’avais pas vu la veille…) en rose. C’est violemment fou et magnifique !

barre-ecrins-lever-soleil-ouverture

Petit déjeuner avec quelques gaufres plates au miel, elles sont dures comme du béton ! Petit dodo à nouveau pour se réchauffer en espérant aussi que le vent se calme. 10h00, je quitte la chapelle pour enfourcher avec précaution mon VTT et ne pas me foutre par terre avec ce vent fort. Au revoir le Thabor…

3178m, c’est parti pour une descente cultissime de 1000m de D-. Déjà 100m sous le sommet et le vent a quasiment disparu, ouf. Le corps se réchauffe. Grosse partie pédestre, 25% de la descente étant bien trop difficile pour moi. Passage par le Prat du Plan (2200m) puis début du Col du Vallon, palette de vert-orange-rouge dans l’Alpage, quiétude à son paroxysme, je tape la sieste dans l’herbe avec quelques bouses de vaches bien sèches ci et là. Réveil avec cette vue sur Roche Bernaude et Pointe Balthazar (Chaînon des Rois Mages), c’est juste beau.

descente-vtt-mont-thabor-hautes-alpes descente-vtt-mont-thabor-alpes

Je repars sans me presser pour finir les 500 derniers mètres positifs en poussage-portage dans un gros pierrier et atteindre le Col du Vallon (2645m). Dernière vue sur le Thabor, avec aussi Cheval Blanc et le Mont-Blanc au loin !

Début de la descente du Vallon, 1000mD-, véritablement ma plus belle descente vtt de l’année. Décor unique avec ces montagnes sèches et les grandes coulées grises. Personne sur le sentier ! Techniquement juste ce qu’il faut, quelques passages à pied et gros gros bardage dans cet univers tellement merveilleux. Je suis refait, comblé, heureux !

sentier-alpin-vallee sentier-alpin thabor-couleurs-rouge-jaune-vert nevache-bas-sentier

La descente se termine à Névache où je profite d’une assiette de fromages en tapant la discussion, passionnante, avec la dame qui tient ce restaurant-chambres d’hôtes.

La Vallée de Clarée-Névache, un véritable paradis. Calme en est un autre synonyme. A l’automne, tous les arbres arborent leur coloris jaune et orange. Je rentre gentiment sur Briançon, et entretient l’enivrance de la journée avec 2 bonnes bières, charcuterie locale et du raisin, dans la Cité Vauban. J’ai bien pris soin de ramener l’or de la vallée, emportant juste une feuille d’arbre avec moi, de la même couleur que le précieux métal…

> Autres infos découverte : www.velochannel.com/découverte
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

panorama-vue-alpes

6 commentaires sur “L’Or du Thabor”

  1. Salut l’ami ! On retrouve bien ton coup de pédales et ta verve habituelle dans ce beau compte rendu d’une bien belle balade.

  2. Excellent trip mon cher Philippe !
    J’adore le projet et le CR est top, il nous fait saliver !
    A bientôt pour une nouvelle lecture ou sur le bike comme l’année dernière en Ardèche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *