Essai

Essai longue durée : Reelight SL100 Flash

essai_test_reelight_kit_avant_arriere

Reelight SL100 Flash, l’éclairage additionnel « energyless »

Cette marque danoise spécialisée dans les éclairages vélo est née en 2003 en présentant un produit assez novateur permettant de faire fonctionner des lumières sans l’apport de batterie ou pile. Le kit avant/arrière SL100 Flash fait partie depuis longtemps de la gamme Reelight, un best seller que nous avons testé dans la durée.

Ces Reelight SL100 – qui nous ont été fournis par LeCyclo.com ( voir www.lecyclo.com/Reelight SL100) – sont plutôt à présenter comme étant des feux de signalisation plutôt que des éclairages car ils sont conçus pour être vus et non pour voir. On trouve 2 Led sur chacun d’entr’eux, envoyant des flashs dont la fréquence dépend de votre vitesse.

reelight_SL100_2_led

Principe

Le fonctionnement repose sur un principe assez simple s’appuyant sur un phénomène d’induction. Un aimant puissant est fixé dans les rayons, une bobine électrique logée dans l’éclairage fournit de l’énergie aux Leds à chaque passage de l’aimant devant celle-ci. Le vélo se comporte ainsi en alternateur si l’on schématise grossièrement.

phare_avant_reelight_SL_100_flash

Installation

Relativement simple, il suffit de placer les feux sur les axes de roues, qu’ils soient à fixation par boulons ou serrages rapides. Prévus pour des vélos à usage urbain, avec des pattes de roue plates, on ne peut pas les monter sur des machines plus exotiques (route, VTT) utilisant des pattes coquille façon Breezer ou Ritchey sur des cadres acier par exemple. Les vélos en carbone peuvent poser problème également. C’est donc majoritairement sur des vélos en aluminium ou en acier de qualité moindre que l’on pourra monter ce kit, ça tombe bien, 99% des vélos urbains sont conçus de la sorte !

reelight_SL100_arriere_fixation reelight_avant_fixation

A noter également que le SL100 est prévu pour les vélos équipés de freins classiques sur jante, ainsi que ceux à freinage par rétropédalage. Pour les freins à tambours ou à disques, il faut s’orienter vers le SL200.
Une fois les lumières en place, on installe les aimants dans les rayons, serrage par 2 vis cruciforme et très simple à régler grâce à leur longueur importante et de multiples crans permettant de les positionner en fonction de la façon dont sont placés les rayons. Evidement, on cherche à se retrouver en face du feu pour que ça fonctionne convenablement. On peut ensuite ajuster l’écartement du feu par rapport à l’aimant grâce à 2 vis, toujours cruciforme.

Reelight_reglage essai_éclairage_Reelight_SL100_flash

1 an

Eté comme hiver, temps sec ou plus humide, nous les avons utilisé durant une bonne année. Aucun signe de faiblesse, pas d’apparition de rouille sur les fixations (c’était notre crainte première), aucun dysfonctionnement malgré l’humidité. Les réglages tiennent très bien (à partir du moment où le montage a été effectué correctement…), aucune vis à resserrer.

phare_arriere_reelight_SL_100

D’un point de vue efficacité, ces feux positionnés bas ne peuvent être utilisés seuls car on ils n’éclairent que très peu (et de façon intermittente) et parce qu’ils ne couvrent pas toujours le champ de vision des automobilistes, dans les zones à fort trafic particulièrement où il est nécessaire d’avoir des éclairages placés plus haut. Les SL100 sont là pour apporter encore plus de visibilité, d’autant plus qu’ils sont placés côté gauche (du côté des autres utilisateurs de la route donc). Les flashs sont puissants et bien visibles. Directement dépendants de la vitesse à laquelle on roule, leur fréquence est assez faible à moins de rouler vraiment très vite. Acceptable sur route dégagée mais beaucoup moins en ville sur des axes chargés. Il est cependant possible d’acquérir des aimants supplémentaires (compter une dizaine d’euros par pièce) pour équiper vos roues et ainsi doubler, tripler, etc… la fréquence des flashs.

En résumé, un produit absolument pas indispensable mais qui apporte un plus en termes de sécurité, à utiliser en complément donc. Mieux vaut une guirlande de Noël qu’un simple feu fixe pour être vu par les autres usagers de la route ! Le plus indéniable est évidement l’absence totale d’intervention (pas de changements de piles ni recharge de batteries), on apprécie également la fiabilité. Sur ce dernier point, si vous abîmez une attache (sur un choc par exemple), il vous est possible de l’acheter au détail en remplacement (compter 1 Euro environ), tout comme il est possible d’acquérir chaque feu à l’unité.

REELIGHT SL100 FLASH
Les + : Fiabilité, fonctionnement, installation aisée
Les – : RAS
reelight_SL100

Construction : 2 Leds par feu. Alimentation par bobine à induction
Poids : 198 g l’ensemble avant/arrière avec aimants

Prix public : 34,95 € – Achat en ligne ici : www.lecyclo.com/Reelight SL100

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *