Cannondale Moterra 2017, prise de contact

stand Cannondale du Moterra Demo Tour à Colmar

Un tout suspendu à assistance électrique intègre la gamme Cannondale en 2017. Les premiers Moterra arriveront dans les vitrines dès le mois de décembre prochain. A travers son réseau de distributeurs, la marque a organisé des journées d’essai au cours d’un Moterra Demo Tour. VeloChannel participait à une session organisée par le magasin Culture Vélo de Colmar.

Cannondale Moterra alignés

Le Moterra est décliné en deux variantes (5 modèles en tout selon l’équipement) autour d’une motorisation Bosch Performance Line CX commune : la version standard est en 130mm de débattement avant/arrière et chaussée de 27+, alors que la version LT voit ses débattements passer à 160mm sur un train roulant en 27,5 pouces.

Cannondale Moterra vert

Il s’agit du premier tout suspendu électrique chez Cannondale, qui a visiblement bossé son sujet. La pièce joignant le moteur au cadre, habituellement fournie par Bosch, n’a pas été retenue. La marque s’est ainsi dégagé plus de liberté pour la géométrie du vélo. Elle a redessiné cette fixation spécifiquement pour le Moterra, en redressant le moteur pour gagner encore en longueur.

vue de gauche du moteur Bosch Performance Line CX du Cannondale Moterra

Pivot avancé, bases raccourcies… Le triangle arrière est compact, tout en gardant de la place pour le pneu. D’ailleurs, la jonction des bases est élargie, et le pignon de sortie de moteur est spécifique pour garder une ligne de chaîne convenable. Le pignon est écarté de 6mm supplémentaires.

ligne de chaîne du Moterra

Cannondale promet un vélo très maniable grâce à cette longueur contenue, et vif aussi, car la batterie (la même que toutes les autres Bosch) est sous le cadre. Le centre de gravité reste ainsi près du sol.

illustration tube diagonal Cannondale moterra

Précisons que cette batterie est simplement suspendue sous le tube diagonal, qui n’a nul besoin d’elle pour assurer la rigidité entre la douille de direction et le pédalier. Et du coup, il reste de la place au-dessus pour un bidon d’un demi-litre. Au-dessus, la biellette de l’amortisseur est en carbone : pas bien lourd et plutôt rigide.

triangle principal du Cannondale Moterra

Les différentes versions lancées sur les chemins au cours de l’année 2016 ont amené plusieurs améliorations de détail. Sur les millésimes 2017, on trouvera une plaque de protection de la batterie sous sa bande de caoutchouc, un rigidificateur qui maintient sa boucle sous le cadre plutôt que de la laisser souple. Le groupe propulseur profite d’un carter en alu, alors que Bosch ne l’exige pas, considérant son moteur comme suffisament protégé d’origine. On peut rouler dans la caillasse tranquille… Le moyeu arrière est un organe de DH, là encore pour rester serein quand ça cogne. La base droite est habillée d’une protection semi-rigide, qui isole la chaîne du vélo : pas de bruit, pas de marques d’usure à redouter.

chaîne et pignon du Cannondale Moterra

Une gestation réfléchie, forcément, pour une grande marque attendue au tournant, quand les concurrents ont déjà souvent dégainé leurs armes pour le marché de l’assistance électrique à 4000€ et plus.

carter moteur Bosch Performance Line CX

Assez parlé, après le montage des pédales et quelques réglages, direction les chemins vosgiens, au-dessus des vignes alsaciennes. Ca monte presque tout de suite, et le groupe Bosch rappelle qu’il donne sa quintessence à un rythme de pédalage soutenu et régulier. La bonne volonté des suspensions et le grip des pneus (130mm et 2.8 pouces sur notre monture de test) permettent de conserver de l’adhérence quand ça grimpe fort, même avec l’assistance en mode Sport ou Turbo. Avec un pédalage fluide et en restant sur la selle, le Moterra passe partout. La surface de contact au sol retarde les décrochages du pneu arrière, et le (presque trop) grand cintre ne demande aucun effort pour placer le vélo. En cas d’erreur, les redémarrages en côte seront plus faciles à négocier avec des pédales plates… Mais autant redescendre pour recommencer d’en bas.

discussion lors du test du Cannondale Moterra

En descente à allure lente, sur un single raide aux épingles serrées, tout va étonnament bien : le vélo est très à l’aise dans les petits coins. L’avant se place sans aucun effort, et l’arrière suit de très près. Le bénéfice des bases courtes? La masse de l’ensemble se fait oublier, sauf à être trop sec sur les freins. Le Moterra écrase alors ses suspensions, sans se désunir, mais c’est moins agréable… A faible vitesse, un doigt léger sur les leviers de freins suffit, et évite de transférer tout le poids du vélo sur l’avant. Pas de descente vraiment rapide ou difficile sur notre parcours, mais ce Cannondale devrait s’en sortir. A quarante à l’heure, il demeure réactif, mais sans imprécision. Le cintre, qui paraissait trop large en partant (78 centimètres quand même), se fait finalement oublier.

nettoyage d'un Cannondale Moterra au jet sous pression

Difficile d’être exaustif après une sortie d’une heure, mais les premières impressions sont très bonnes. Le comportement et la compacité de ce vélo permettent une prise en main quasi instantanée. Cannondale a soigné le dossier, pour un résultat qui semble à la hauteur. Une motorisation reconnue, méticuleusement intégrée à un VTT par un spécialiste de l’alu, ça donne cet étonnant Moterra : un « gros vélo » sur le papier, qui se faufile pourtant facile dans les chemins, avec un potentiel de fun limité seulement par les talents du pilote. A peine en mouvement, et voila le poids du Moterra sinon envolé, du moins oublié… Pour laisser place à un engin qui tient le parquet en obéissant au doigt et à l’oeil. On a envie de rouler encore, et de s’amuser. Une machine joueuse de 23.5kg, qui l’eût cru?

A essayer dans le réseau, pour constater tout ceci. Comme dit le site de la marque, « Du vrai vélo tout-terrain, suralimenté! » Ce qui, pour le prix demandé (de 3999€ à 5999€ selon la version), est la moindre des choses.

Merci encore à Culture Vélo Colmar pour leur disponibilité et leur sourire !

tube diagonal Torsion Box Cannondale Moterra jaune

D’autres infos sur canonndale.com

tube diagonal Torsion Box Cannondale Moterra vert

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *