Cannondale Kinneto, l’électrique sportif

Cannondale décrit son nouveau Kinneto comme un vélo sportif et abordable. Autour de la motorisation centrale Shimano STEPS, le spécialiste de l’aluminium propose de mettre du fun dans l’utilitaire, et même d’aller un peu plus loin.

Photos : VeloChannel et Sébastien Mosser

Cannondale Kinneto de profil

Le premier contact est sans surprise. Le Kinneto fait sérieux. La cosmétique est irréprochable. Cette robe satinée noire très (trop?) sobre est bien dans les tendances actuelles, même si Cannondale a choisi le noir pour ses modèles urbains depuis belle lurette déjà. Le cadre sloping et le tube supérieur plus large à l’avant donnent au vélo un air volontaire. Le noir omniprésent absorbe l’excroissance de la batterie dont les lignes fluides du haut correspondent au léger cintrage du tube diagonal. Seuls les flancs réfléchisants des Schwalbe Spicer en 40-622 et le cache du pédalier renvoient un peu de lumière. En noir sur noir, les fils et gaines sont discrets, et le pédalier masque en partie le groupe propulseur…

pédalier Kinneto Shimano STEPSShimano STEPS

Côté droit du moins. De la gauche, on ne peut manquer la pièce maitresse du cadre à laquelle se suspend le bloc moteur. En y regardant de près, cet élément n’est pas précisément gracieux, mais sa section transverse en U annonce une bonne rigidité. Et le reste des tubes inspire confiance. Des filetages sont prévus pour recevoir un porte-bidon, un porte-bagages et un garde-boue.

Kinneto vu de face

De face, l’assistance est quasi invisible, surtout derrière les tubes de la fouche, une Suntour NRX de 75mm de débattement. On aperçoit la béquille, positionnée non loin de l’axe de la roue arrière. Il n’est pas besoin de la replier pour reculer le vélo.

commande Shimano 9 vitessesdérailleur Deore Kinneto

L’intégralité de l’équipement a été confiée à Shimano. Assistance mais aussi moyeux, freinage, dérailleur Deore et sa commande, tout y est. Ainsi, selon Cannondale, une homogénéité sans faille et une maintenance facilitée sont au rendez-vous.

Dès les premiers coups de pédale, la rigidité se montre conforme à ce que laissait prévoir le gabarit des tubes. Si les pneus sont très gonflés, l’arrière sera presque raide. La fourche adoucit toutefois cette fermeté d’ensemble, et le Kinneto emmène son assistance électrique sans se désunir. Sur mauvais revêtement, la béquille tinte un peu, mais les différents éléments de l’assistance restent silencieux et le vélo demeure imperturbable. La répartition des masses est excellente, analogue à celle d’un vélo classique. La direction est neutre et permet une conduite précise. Le freinage n’est pas spécialement mordant, mais du coup très dosable, et sa puissance est plus que suffisante. C’est très rassurant en ville. De plus, l’assistance parait très volontaire, voire musclée!

Cannondale Kinneto en ville

Sur route, le Kinneto demeure vif à toutes les allures. Les trois niveaux de puissance sont nettement perceptibles. Le moteur pousse vigoureusement jusqu’à la limite, soit 25.9km/h affichés à la console. A l’approche de la coupure, mieux vaut descendre l’assistance d’un cran ou remonter d’un pignon. Ainsi, on reste dans la plage d’assistance à +/- 25.0km/h. C’est plus confortable, même si cette coupure n’est pas brutale. Peut-être un peu sèche en montée, en appuyant fort sur les pédales avec l’assistance réglée à fond. Parce qu’évidemment, l’électrique s’apprécie particulièrement en côte, ou par vent de face. C’est sans grand intérêt pour le cycliste, mais quel confort pour l’utilisateur! On ne le dira jamais assez, mais le VAE c’est idéal pour tout déplacement de quelques kilomètres exigeant d’être présentable et en forme à l’arrivée. Sans parler du bénéfice d’un effort cardio-vasculaire modéré pour l’entretien ou la récupération. Le Kinneto fait bien le métier. Les slicks de chez Schwalbe sont parfaits sur le goudron. Ils supportent aussi les pistes non bitumées, avec un grip évidemment moins affirmé.

Cannondale Kinneto attelé

Il est tout à fait possible d’atteler le Kinneto. La proximité de la béquille oblige à débloquer l’axe de la roue arrière pour engager la rotule de notre remorque dans son logement, et à improviser pour le passage de la sangle de sécurité… Rien de compliqué. Et ensuite, que du bonheur. Le Kinneto exploite à fond les avantages de l’électrique pour les trajets utilitaires. Autant la limite des 25kmh est une bride sévère pour un usage un peu sportif, autant c’est une allure raisonnable à soutenir avec un vélo chargé ou attelé. L’assistance supprime la corvée mais préserve l’exercice, à doser selon sa forme ou son humeur. Et le STEPS ne faiblit jamais : tracter quarante kilomètres n’est qu’une simple formalité!

Cannondale Kinneto sur route

Un seul plateau de 44 dents, et neuf pignons de 12 à 36 : la gamme de développements du Kinneto n’est pas aussi étendue que celle du BH Neo Carbon essayé précédemment, mais elle suffit largement pour exploiter l’assistance électrique. Et en pratique, pour emmener le douze dents il faut du dénivelé négatif, à une allure où l’assistance n’est plus sollicitée. Mais sur un parcours enchaînant les bosses, la moyenne peut rester élevée : on reste très facilement au-dessus des 20km/h en montée, on oublie le poids en descente, et on abattra trente bornes en soixante minutes, sans transpirer plus que pendant une heure de marche.

Pesé juste en-dessous des 19kg (dont deux kilos de batterie) en taille M, le Kinneto garde la ligne. Neutre et très réactif, à l’aise dans les petits coins, le guidon reste léger même à vive allure. Et dans les manoeuvres serrées au fond d’une impasse, il profite aussi de la grande docilité de son assistance électrique.

console Shimano STEPS

L’affichage à la console est simple mais complet. Les réglages de fond nécessiteront de se plonger dans la notice, mais les manipulations de base sont instinctives. Trois boutons à portée du pouce gauche, un pour naviguer dans les affichages et les deux autres pour piloter l’assistance (eco, normal ou high). Il existe aussi un mode d’assistance à la marche, quand on pousse le vélo. On peut faire apparaître notamment la durée du parcours, la distance parcourue ou l’autonomie évaluée en kilomètres. L’estimation de l’énergie restant dans la batterie est recalculée en permanence : durant une longue montée, l’autonomie affichée chutera fortement, avant de remonter lors de la descente suivante. En pratique, on peut compter sur environ 80kms d’assistance en mode normal sur terrain plat. Mais cette autonomie peut varier fortement selon le relief, le mode d’assistance choisi et la forme du cycliste.

commande guidon Shimano STEPS

L’assistance Shimano est très réactive. Elle répond en temps réel aux variations de la poussée sur les pédales : la coupure est instantanée en rétropédalant brutalement (aucun intérêt, c’est juste pour essayer), et beaucoup plus douce en allégeant progressivement l’effort sur le pédalier. Si on rappuie, la puissance revient instantanément. Cette assistance est asservie à une (très basse) vitesse minimale de rotation du pédalier : à partir de l’arrêt complet, il faut que les jambes commencent à tourner pour que l’électricité arrive. Avec un développement suffisamment court, c’est quasiment imperceptible.

Cette motorisation ainsi domestiquée devient un amplificateur direct de l’effort fourni par le cycliste. C’est très appréciable pour s’engager rapidement et en toute sécurité sur un rond-point après avoir marqué l’arrêt! Une charge ou une côte de plusieurs kilomètres amoindrissent simplement l’autonomie, sans fatiguer la mécanique. Ce Shimano STEPS est très plaisant à l’usage. Si seulement il était moins bruyant… Le son émis par le moteur est audible à tous les régimes, et particulièrement en montant vers les 90 tours de pédalier par minute. Ça ne reste heureusement qu’un bourdonnement peu agressif, qui ne nuit pas au confort global de la machine.

Promesses tenues donc pour ce Kinneto, à l’aise partout et notamment sur les petites routes quel que soit leur relief. Pour se (re)mettre au vélo et en profiter dans les grandes largeurs tout en se ménageant, ce Cannondale encore abordable est un choix pertinent, puisqu’il s’aquittera des balades pures comme des trajets utilitaires avec la même bonne volonté.

Cannondale Kinneto rigide

Le Kinneto est disponible en cadre homme ou femme, et en trois tailles dans les deux cas. Il existe aussi monté avec une Lefty rigide, et s’échange dans toutes les versions contre 1999€.

FICHE TECHNIQUE CANNONDALE KINNETO FRONT SUSPENSION
  Shimano STEPS battery logo
Cadre : Aluminium
Fourche : SR Suntour NRX D, 75 mm
Moteur : Shimano STEPS 250 W
Batterie : lithium-ion 418Wh (36V, 11.6Ah)
Dérailleur arrière : Shimano Deore
Poignées :
Shimano Deore
Cassette : Shimano HG30 – 12/36 dents
Chaîne : Shimano HG53
Pédalier : Shimano STEPS – 44 dents
Freins : Shimano M355 – disques 180/160 mm
Jantes : Jalco C2 32 trous
Moyeux : Shimano M475
Pneus : Schwalbe Spicer 700×38 mm
Potence : Cannondale C4 – 5°
Cintre : Cannondale Flat – 700 mm
Tige de selle : Cannondale C4 – 27.2×350 mm
Selle : Cannondale Urban Ergo

Prix public : 1999 €
cotes des cadres Kinneto

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

15 commentaires sur “Cannondale Kinneto, l’électrique sportif”

  1. Un beau vélo ce Cannondale ; pour aller au taf, se balader le week-end et se faire Plaisir. Son prix est bien placé.

  2. Je possède un Kinneto et je recherche une béquille pour celui ci, mon vendeur est incapable d’en trouver une qui soit adaptée.Pourriez vous me donner les références de celle qui est montée sur le vélo présenté.

    Merci d’avance

  3. La béquille présente sur le vélo d’essai était fournie avec. Il s’agit d’un accessoire spécifique puisque s’intégrant aux fixations prévues à cet effet sur le cadre.

  4. Merci, je viens d’en trouver une sur un site, elle est bien spécifique aux vélos Cannondale. Je l’ai donc commandée et la monterais moi même.

  5. bonjour
    Je voulais avoir quelques avis : apres l’avoir essayé, je l’ai trouvé un petit peu bruyant ! est ce juste une impression ?
    merci de me dire

  6. Bonjour, comme précisé dans notre essai, la motorisation Shimano STEPS est effectivement assez sonore, sans toutefois être incommodante, même sur des sorties de deux heures.

  7. Bonjour. Je voudrais accompagner mon conjoint qui fera la traversée des Hautes-Alpes (Thonon-les-Bains à Nice) cet été. J’envisage de louer ce vélo pour une période de 12 jours. Ma question: puis-je faire des cols et environ 70km dans une journée et avoir du plaisir. Je suis prête à faire des efforts, étant cycliste moi-même mais considérant le poids de ce vélo et les composantes, ce n’est tout de même pas un vélo de route….
    Merci à l’avance de prendre le temps de m’orienter. Comme nous partons du Québec, je ne veux pas manquer mon coup. Le billet d’avion suivra ou non suite à ces informations…
    Merci encore
    Michèle Dagenais
    p.s. au besoin, je peux envisager de recharger la batterie sur l’heure du dîner!

  8. Bonjour,

    Commencez donc par prendre votre billet d’avion, pour être sûre de profiter des Alpes!

    Plus sérieusement, le Kinneto doit vous permettre de mener à bien votre projet. Toutefois, les dénivelés positifs sollicitent fortement la batterie, et l’autonomie s’en ressentira. N’espérez donc pas faire 70 kilomètres de montagne chaque jour sans effort. Mais si vous êtes déjà cycliste, vous saurez anticiper, et tout se passera bien. Ce vélo est plaisant, et plutôt léger pour un électrique.

    L’idéal serait de le louer une journée avant de prendre l’avion, pour voir s’il vous convient.

    Bonne réflexion… Et bon voyage.

  9. A combien estimez que vous l autonomie pour une sortie en montag9avrc des passages à 10%.
    Bonne journée et merci pour la réponse

  10. Dans ces conditions, probablement quarante kilomètres au moins, voire bien plus si vous limitez le niveau d’assistance… Mais impossible d’être catégorique, il faut l’essayer pour voir quelle autonomie moyenne correspond à votre usage!

  11. j’ai acquit en juillet 2016 un kineto dont je suis enchanté ,le seul problème est l’aide au démarrage annoncé et qi semble absent! est ce normal?

  12. L’assistance est pourtant nettement plus vigoureuse au démarrage qu’à vitesse stabilisée… En cas de doute, il peut être préférable de vous rapprocher de votre magasin.

  13. Bonjour, je possède un KINETTO MEN RIGID , est-il possible de l’équiper d’un cintre,merci pour vos commentaires

  14. Bonjour, le changement de cintre, toujours possible, peut vous emmener loin. Longueur des câbles et des durites, purge le cas échéant, nouvelles commandes… Est-ce bien là votre idée? Rapprochez-vous de votre détaillant pour un devis.

  15. Bonjour à tous,

    quelques lignes pour vous parler de mon Kinetto…

    Acquis lors d’une super promo en 2016 et sans l’avoir choisi, ce vélo en taille M m’attendait.
    J’en suis très satisfait et je le recommande vraiment.
    Je m’en sers quotidiennement en vélotaf (2 x 13 Km par jour sur routes, piste cyclables et chemin de halage, avec quelques côtes) et le recharge au bout de 3 A-R en maîtrisant bien l’assistance.
    C’est donc un VTC et il est parfaitement adapté à mon trajet qui ne comporte que 2 k m de ville.
    Je l’ai équipé en garde-boue et porte-bagage et en avant la liberté…

    Ce VAE m’a redonné goût au vélo de manière générale (il m’arrive d’alterner avec un non VAE pour me rendre au taf) et m’a conduit sur 3 périples de 200 km avec recharge à mi-parcours en chambre d’hôtes.Il a traversé la Sologne, la Beauce, le Perche et a longé la Loire entre Orléans et Amboise.

    La position de conduite est très confortable , dos droit, très bon freinage et très fiable.
    En 18 mois, je totalise 6000 km. Je ne vais maintenant au taf qu’en Kinetto et j’ y vais habillé normalement ,sans ruisseler de sueur à l’arrivée.

    Alors adoptez-le et bye-bye l’auto!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *