Alps Epic 2017, le programme détaillé !

L’expérience « Epic » made in Hautes Alpes

La saison estivale bat son plein et les épreuves alpestres s’enchainent. Voici la seconde édition de l’Alps Epic qui se profile avec environ 350 kilomètres à parcourir et près de 15000 mètres de dénivelé à gravir à travers un parcours qui traversera les Hautes-Alpes durant six jours de course.

Photos : Alps Epic/Manu Molle, Jean-Luc Armand, Remi Fabregue

Après une première édition en guise de rodage, les organisateurs de l’Alps Epic remettent le couvert en proposant une seconde édition qui conservera en tout point l’esprit et l’âme de l’épreuve, à savoir la haute montagne sous toutes ses formes et dans toute sa splendeur pour nous faire découvrir ce territoire des Hautes-Alpes. L’Alps Epic conservera également son principe de course « Epic », c’est à dire sous forme de binôme « inséparable » qui met en valeur les notions d’entraide et de cohésion d’équipe. Ainsi c’est plus de 70 binômes, soit près de 150 coureurs qui seront attendus sur les sentiers des Hautes-Alpes durant une semaine. Quelques têtes d’affiche ont d’ailleurs répondu présent et on retrouvera naturellement les vainqueurs en titre avec le duo du team Rose-Vaujany Rémi Laffont/Stefen Thum qui feront de nouveau office de favoris.

Côté parcours, après la cité fortifiée de Briançon l’an dernier, c’est le domaine skiable de Montgenèvre qui aura le privilège d’accueillir l’épreuve à partir de dimanche prochain. Ce sera dès le lundi, à l’occasion d’un prologue de 20 kilomètres sous forme d’une épreuve contre-la-montre que sera lancée cette 2e édition de l’Alps Epic sur un tracé qui sillonnera les sentiers autour du domaine skiable et qui offrira un passage dans le Bike-Park de la station en guise d’attraction.

Dès le lendemain, une magnifique étape de 60 kilomètres lancera les hostilités sur une boucle dont les sentiers rappelleront ceux empruntés lors du fameux raid Offroad Montgenèvre, qui nous feront visiter les forteresses qui dominent la cité de Briançon dont celui de la Croix de Bretagne qui marquera la mi-parcours. Les 2750m de dénivelé cumulés et les 1000m de dénivelé de l’ascension du sommet des anges à gravir sur cette première étape donneront le ton sur les difficultés à venir durant la semaine.

Le troisième jour de course emmènera les coureurs aux portes des Écrins et plus précisément dans la petite station de Puy Saint Vincent au terme d’une étape de 77 kilomètres et 3000 mètres de dénivelé. Les coureurs quitteront définitivement la station de Montgenèvre pour descendre vers la vallée de la Clarée d’où ils s’attaqueront à l’ascension du col du Granon. Ensuite, passage incontournable sur la longue crête du chemin du Roy avant de basculer vers la vallée de la Guisane puis traverser le village de Monêtier les Bains. Il faudra ensuite affronter les pentes de la longue ascension du col de l’Eychauda où les coureurs se retrouveront au coeur du massif des Ecrins. La longue descente sur Pelvoux sera le point d’orgue de cette étape pour rejoindre le vallon de Chambran. Après le passage dans Vallouise, il faudra escalader la dernière difficulté du jour pour rejoindre la station de Puy Saint Vincent et la ligne d’arrivée, non sans avoir profité du magnifique Bike-Park de la station.

Dès le jeudi, les coureurs s’attaqueront à la seconde partie de cette aventure Alps Epic qui les emmènera tout d’abord aux portes du Queyras, une troisième étape longue de 57 kilomètres avec 2800 mètres de dénivelé. Il y’aura d’entrée l’ascension du col de la Pousterle avant de basculer vers la vallée de la Durance et d’affronter la plus grosse difficulté de cette seconde édition de l’Alps Epic : le col Garnier, 1300m de dénivelé à gravir, une escalade longue de plus de 20 kilomètres avant de plonger vers le petit village d’Arvieux où sera jugée l’arrivée de cette 3ème étape au pied du col de l’Izoard.

Les coureurs se rapprocheront de l’arrivée finale mais auparavant la 4e étape tracée au coeur du Queyras devrait être redoutable avec ses 63 kilomètres et 2800 mètres de dénivelé. Après une première ascension plutôt courte, il faudra plonger vers la vallée encaissée du Guil, passage au pied de la forteresse de Château-Queyras avant la très très longue ascension vers le col des Estronques qui s’effectuera en plusieurs paliers mais ce sera à nouveau 20 kilomètres de montée qu’il faudra gravir, la section en single à partir du col des Prés Fromage sera quant à elle un vrai bijou de pilotage dans un décor de rêve. Une fois franchi ce sommet, une longue descente attendra les coureurs avec passage au village de Ceillac et dans le vallon des Pelouses pour se retrouver dans le guillestrois et affronter la dernière ascension du jour menant au coeur de la station de Risoul 1850.

Ce sera ensuite la dernière étape qui se profilera et ce ne sera pas la plus facile, longue de 70 kilomètres, elle totalisera près de 3000m de dénivelé. Le départ se fera en douceur sur le domaine de la Forêt Blanche, passage dans la station de Vars avant d’escalader le col de Jaffrueil et de plonger sur Crevoux. Ensuite, direction le col du Parpaillon mais les coureurs basculeront un peu en contrebas après avoir franchi le col de Girabeau. La seconde partie du parcours emmènera les coureurs au coeur du domaine skiable des Orres et de son bike-park, il restera alors la dernière ascension de cette seconde édition de l’Alps Epic à gravir pour atteindre la Crête du Lauzet avant une très longue descente vers l’arrivée finale qui sera jugée à Embrun, sur les berges du lac de Serre-Ponçon.

Pour résumer, c’est un vrai parcours de haute montagne que propose l’Alps Epic cette année, quelque chose de grandiose que les 150 coureurs ne seront pas prêt d’oublier. Il est également possible de s’inscrire et de ne prendre part qu’à la dernière étape avec la formule « One Day on Alps Epic » au départ de Risoul qui propose un majestueux parcours et qui bénéficiera d’un classement spécifique pour celles et ceux qui veulent prendre part à l’aventure l’espace d’une journée, à l’image du duo Alexis Chenevier/Gaël Hansen, deux champions qui disputeront cette dernière étape ensemble.

Cette aventure alpestre sera à suivre en intégralité sur notre site www.velochannel.com

Infos et inscription en mode « One Day on Alps Epic » : www.alpsepic.com

Voir aussi : Résumés course Alps Epic 2016

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *